91 ans de vie chrétienne dans cette église !

91 ans de fréquentation de l’église de saint Étienne ! Quel bel anniversaire on peut fêter et quelle belle occasion de rendre grâce au Seigneur ! Merci Seigneur pour Francis Moutte !

Le 15 mai 2021, Francis Moutte, que les paroissiens connaissent bien, va fêter ses 91 printemps, et ce sera l’occasion de se réjouir avec lui de sa vie en compagnie de Dieu puisqu’il a reçu le baptême dans cette église le 1er juin 1930, y a ensuite vécu toutes les étapes de sa vie de chrétien : sa première communion, sa confirmation et son mariage avec Paulette NICOLAS. 

Francis Moutte, avril 2021

Les grands-parents paternels de Francis Moutte, Philippe et Julia, qui habitaient Tinette à Redortiers, ont rejoint Le Jas de la Moutte à Saint Etienne les Orgues en 1907, année de la naissance du papa de Francis, Arcade. Ils habiteront chez Madame Moutte, une tante. Les grands-parents maternels de Francis, de Cruis, étaient Joachim et Maria Turin.

Arcade, papa de Francis, épousera Marie -Jeanne et ensemble ils élèveront 5 enfants en ayant la tristesse de perdre Maxime à 12 ans d’une septicémie.

Francis, paysan à Saint Etienne, a épousé Paulette Nicolas (d’une famille connue de Forcalquier) le 27 janvier 1957 dans l’église du village.

Ils ont eu la joie d’avoir 4 garçons, (Dominique, François, Philippe et Claude) et la peine de voir partir Philippe victime d’un accident de chasse encore jeune (12 ans). Il y a maintenant 5 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants autour de Francis, resté seul après le décès de Marie Jeanne en 2012.

Francis n’habite plus le Jas, mais une maison pas loin de sa maison d’enfance et continue à fréquenter l’église du village tous les dimanches et jours de fête religieuse.  Il continue à se préoccuper de la vie de foi de sa paroisse et reste attentif aux autres.

Nous avons eu la chance de pouvoir lui souhaiter un bel anniversaire dimanche 16 mai à l’issue de la messe de 11h00 à st Etienne les Orgues, ainsi que le dimanche 22 mai, jour de la Pentecôte

Merci Seigneur pour cette vie féconde et pour le don de la foi fait à Francis !

Institutions aux ministères du Lectorat et de l’Acolytat en vue du diaconat permanent, par Monseigneur Jean-Philippe Nault, de Cyrille Prache

Institutions aux ministères du Lectorat et de l’Acolytat

C’est avec une belle ferveur et une grande joie que la paroisse de la Montagne de Lure a vécu ce dimanche 19 juillet.

C’est dans une église fleurie et joyeuse, rassemblés autour de Monseigneur Nault, que les paroissiens ont prié et chanté à l’occasion de cette belle fête inédite dans le secteur paroissial, soutenus par Martine à la flûte et Marie comme chantre,

Cyrille Prache a été institué à ces deux beaux ministères, entourés de son épouse et de ses enfants, de sa maman et de membres de sa famille, ainsi que de nombreux amis du diocèse de Digne et de diocèses voisins.

Le père Stéphane Ligier, accompagnateur du comité de discernement du diaconat permanent a présenté Cyrille Prache en mettant en lumière toute la dimension ecclésiale de l’assistance présente à cette célébration: communauté paroissiale, prêtre du secteur et doyen de Forcalquier, représentants de services diocésains, diacres de la Province, et enfin notre évêque.

La remise par Mgr Nault du Lectionnaire -apporté en procession par Carole et Marie, épouse et fille de Cyrille- et de la patène et du calice -apportés par Guillaume et Ludovic les fils de Cyrille- ont été les gestes symboliques de cette célébration qui s’est poursuivie dans la cour du presbytère pour un apéritif-repas à l’image de la communauté de la Montagne de Lure : GÉNÉREUX !

Le rendez-vous suivant-s’il a lieu- sera probablement l’année prochaine, et il s’agira de l’ordination diaconale de Cyrille Prache.

Messe unique le 19 juillet 2020

10h30 à Banon,

présidée par Monseigneur Jean-Philippe Nault

Pendant cette messe Cyrille Prache recevra les ministères institués du lectorat et de l’acolytat.

En chemin vers le diaconat permanent depuis 4 ans, Cyrille Prache vivra ainsi la deuxième étape vers l’ordination diaconale.

Pour continuer la fête, un apéritif sera servi à l’issue de la célébration dans la cour du presbytère.

Voici quelques explications concernant l’Institution :

Le Lectorat et l’Acolytat ne sont pas des sacrements ; ils ne sont pas une « ordination » mais une « institution ».

Le lecteur est institué pour la fonction, qui lui est propre, de lire la parole de Dieu dans l’assemblée liturgique.

L’acolyte est institué pour servir de ministre au prêtre. Il lui revient donc de s’occuper du service de l’autel, d’aider le prêtre dans les fonctions liturgiques et principalement dans la célébration de la messe ; il lui appartient en outre de distribuer la sainte communion, en tant que ministre extraordinaire.

Lectorat et acolytat sont deux « ministères institués », c’est-à-dire des fonctions particulières conférées par l’évêque, de manière définitive, à un homme laïc, au service de la Parole de Dieu – le lecteur – et au service de l’autel –l’acolyte. Le lecteur est institué pour inviter ses frères à se mettre toujours plus à l’écoute de la Parole de Dieu, à en vivre. L’acolyte est au service de l’autel, pour mieux tourner les regards des fidèles vers le Corps du Christ et les entraîner encore et toujours à s’en nourrir.

Pour celui qui reçoit ces ministères, il s’agit le plus souvent d’une étape vers l’ordination et c’est un moyen de recevoir les grâces par étapes successives.

https://cybercure.fr/je-celebre-les-sacrements/ordre/article/institution-au-lectorat-et-a-l-acolytat