DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE, 11 avril 2021

Les églises de Banon et de St Étienne ont vécu deux évènements différents et néanmoins festifs en ce jour de la Miséricorde Divine.

L’église de Banon a accueilli la statue de la Vierge à l’enfant qui se trouvait depuis 50 ans dans la cour du presbytère. Comme des travaux importants sont prévus dans le mur de soutènement du parvis de l’église, cette statue devait être déplacée. Elle est maintenant à l’abri à coté du tabernacle de l’église.

A Saint Etienne ce sont deux charmants garçons qui se sont vus remettre leur aube de servant d’autel et qui ont été bénis par le père Barthélémy.

Filéas et Jonas Lambert seront fidèles au poste et nous prions déjà pour eux !

Nous pouvons reprendre la prière de sainte Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine.

 « Je désire me transformer toute entière en Ta miséricorde 
 et être ainsi un vivant reflet de Toi,
 ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde,
 passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux,
 pour que je ne soupçonne et ne juge jamais d’après les apparences extérieures,
 mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et lui vienne en aide.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse,
 afin que je me penche sur les besoins de mon prochain
 et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse,
 afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain,
 mais que j’aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses 
 et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain
 et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux,
 pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est dans le service rendu à mon prochain.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux,
 afin que je ressente moi-même les souffrances de mon prochain.
 Je ne refuserai mon cœur à personne.
 Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté,
 et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus.
  
 Je tairai mes propres souffrances.
 Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur.
  
 Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout.
 Ô mon Dieu caché dans ce grand et Divin Sacrement !
 Jésus, soyez avec moi à chaque moment !
 Et mon cœur sera tranquillisé. Ainsi soit-il. » 

DÉCEMBRE 2020 : L’église de Banon sans sa crèche !

Alpes – Banon : pas de crèche à l’église pour la première fois depuis… 37 ans !

Pour la première fois depuis 1983, la crèche de l’église paroissiale ne se montrera pas

Nous nous en doutions, les circonstances particulières de cette année font que l’équipe habituelle ne fera pas la crèche traditionnelle… Et nous en sommes bien tristes !

Retrouvez l’article de la Provence : https://www.laprovence.com/article/edition-alpes/6195855/pas-de-creche-a-leglise-pour-la-premiere-fois-depuis-37ans.html#xtor=Nonli

14 août 2020 à Banon

Pour fêter l’Assomption de la Vierge Marie, les paroissiens habitant Banon et les villages environnants se sont retrouvés à la très jolie chapelle Notre Dame des Anges, pour vivre une célébration enjouée.

Pour cette belle occasion, la statue de Notre Dame a même été sortie pour un mini pèlerinage.

 La chapelle avec son abside du XIIIème siècle est en forme de croix. Son clocher-mur à une arcade est surmonté d’une Vierge.  Des peintures du XIXème siècle recouvrent la nef, l’abside et le cul de four.  Les murs de la nef portent cinq ex-voto. Le mur de l’arc triomphal est recouvert d’une fresque « adoration de la vierge par Saint Marc et Sainte Claire ». L’autel de l’Immaculée supporte une vierge dorée qui était amenée en procession la nuit du 14 août.

L’entrée de la chapelle Notre Dame des Anges est encadrée par deux statues, Saint Joseph et Sainte Anne.

Elles sont toutes deux supportées par des anges et semblent veiller sur la chapelle, sur les visiteurs, et regarder au loin le village de Banon.

La chapelle Notre Dame des Anges va être l’objet de restauration dans les mois à venir grâce à la commune et à la fondation du patrimoine : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-notre-dame-des-anges-a-banon