Messe unique le 19 juillet 2020

10h30 à Banon,

présidée par Monseigneur Jean-Philippe Nault

Pendant cette messe Cyrille Prache recevra les ministères institués du lectorat et de l’acolytat.

En chemin vers le diaconat permanent depuis 4 ans, Cyrille Prache vivra ainsi la deuxième étape vers l’ordination diaconale.

Pour continuer la fête, un apéritif sera servi à l’issue de la célébration dans la cour du presbytère.

Voici quelques explications concernant l’Institution :

Le Lectorat et l’Acolytat ne sont pas des sacrements ; ils ne sont pas une « ordination » mais une « institution ».

Le lecteur est institué pour la fonction, qui lui est propre, de lire la parole de Dieu dans l’assemblée liturgique.

L’acolyte est institué pour servir de ministre au prêtre. Il lui revient donc de s’occuper du service de l’autel, d’aider le prêtre dans les fonctions liturgiques et principalement dans la célébration de la messe ; il lui appartient en outre de distribuer la sainte communion, en tant que ministre extraordinaire.

Lectorat et acolytat sont deux « ministères institués », c’est-à-dire des fonctions particulières conférées par l’évêque, de manière définitive, à un homme laïc, au service de la Parole de Dieu – le lecteur – et au service de l’autel –l’acolyte. Le lecteur est institué pour inviter ses frères à se mettre toujours plus à l’écoute de la Parole de Dieu, à en vivre. L’acolyte est au service de l’autel, pour mieux tourner les regards des fidèles vers le Corps du Christ et les entraîner encore et toujours à s’en nourrir.

Pour celui qui reçoit ces ministères, il s’agit le plus souvent d’une étape vers l’ordination et c’est un moyen de recevoir les grâces par étapes successives.

https://cybercure.fr/je-celebre-les-sacrements/ordre/article/institution-au-lectorat-et-a-l-acolytat

Mon confinement

par Bernadette (Betty) JEAN-CARBOU

Nous voilà tous confinés ! Nous sommes comme KO par cette nouvelle

On pense « c‘est ailleurs, pas chez-nous » comme si les virus raisonnaient et choisissaient leur lieu de passage – par là …oui   par là-bas …non !!!!!!!

Confrontée à cette réalité je suis perplexe et presque anxieuse au départ, et je songe à mes enfants, à tous les enfants du monde à notre jeunesse, déjà avec les désastres des déchets de la planète que l‘on va leur offrir et maintenant le Virus  !

Mon Dieu ! Voilà le mot ! comme « Maman » ! quand on a peur du mal du monde.

Mon Dieu que faire : et j‘ai prié, prié, et puis j‘ai téléphoné et appelé mes enfants et les personnes fragiles de notre famille- nos amis – comment allons-nous vivre cette épidémie ?

Puis l‘organisation s‘est établie dans notre beau village et le maire et ses conseillers ont pallié pour que tout se passe au mieux et la solidarité a joué son rôle positif – et j‘ai prié avec le chapelet en direct avec Lourdes -puis la messe du matin avec le Pape François à Rome

Durant ce temps j‘ai offert de mon mieux par SMS les jeux et loisirs pour les enfants de l‘association – nous avons fait des dessins qui ont été envoyés dans les Maisons de retraite et EPHAD

et puis la construction des masques nous a occupés du temps et par téléphone ou sms les relations se sont établies pour vivre ce temps confiné chez soi –

Notre curé puis notre évêque nous ont donné de bonnes sources pour nous aider à mieux vivre ces moments difficiles – Merci à Carole pour toutes les infos fournies durant ce confinement –

Pour ma part j‘ai toujours été d‘un monde à part – poète et comédienne – les artistes sont toujours confinés dans leur tête avec une musique spéciale et un monde magique – ce qui fait que je n‘ai pas souffert de solitude – mais j‘ai plutôt profité de ce repos et silence pour créer des histoires et des contes pour enfant et autre- j‘ai beaucoup chanté des chants d‘église comme des chansons les plus belles que je trouvais et qui me donnaient le goût de vivre joyeusement –

puis des ballades à Notre Dame de pitié pour prendre l‘air et encore prié, prié …

Je pense que ce temps à l‘écart nous donne une leçon d‘humilité, de silence, de réflexion sur la vie dans sa beauté, sa bonté et qu‘il faut tenir compte désormais à être plus aimable avec notre monde

créer et non détruire, choisir la douceur plutôt que la violence, la charité plutôt que l‘orgueil

C‘est une remise à niveau de notre planète de notre monde, à nous de comprendre et d‘apprendre à vivre avec Amour

Bernadette (Betty) JEAN-CARBOU

par Geneviève Moy

Je ne m’imaginais pas combien il est difficile d’accepter l’interdiction de nous laisser faire les choses simples de la VIE au quotidien.

Certes, cela permet de se remettre en question sur divers sujets.

  • Être plus à l’écoute des autres, et mieux comprendre la souffrance des personnes.
  • Du négatif, on en retient toujours du positif.
  • Dans mon cas, j’ai eu la chance de garder mes trois petits enfants, Nathan, Manon et Tom pendant 3 semaines, et je pense plus (à venir dès le 11 mai ) Nous avons joué ensemble, il a fallu faire l’école à la maison, et ce n’est pas si simple que cela en à l’air ! Merci à nos Enseignants qui transmettent leur savoir au quotidien.
  • Le plus bel événement de cette période a été de leur apprendre les prières :    JE VOUS SALUE MARIE  et NOTRE PÈRE
  • Il ne leur a pas fallu beaucoup de temps, pour apprendre PAR CŒUR ces merveilleuses PRIÈRES
  • A chaque fois qu’ils récitaient ces PRIÈRES, j’ai pu voir sur leur visage, un émerveillement, et dans leurs yeux des centaines d’étoiles brillantes : comme ils étaient fiers d’avoir appris ces PRIÈRES !

Bien entendu, j’ai un manque de ne pas pouvoir prier dans une ÉGLISE et d’assister à la MESSE, cela devient très pesant, ce manque.

Grâce au Père Barthélémy et à son équipe paroissiale qui ont mis tout en œuvres pour que chaque dimanche, et d’autres jours, nous puissions assister à la Messe.      MERCI

Mais le recueillement à l’Église manque. A la maison c’est bien, mais ce n’est pas pareil !

Dans mes prières quotidiennes, je ne manque pas de penser à vous tous, et de prier pour vous TOUS.

Que le Seigneur nous rende Grâce, pour que cette pandémie cesse, et que très vite, nous puissions nous retrouver.

Merci à TOUS

Que Dieu nous aide et nous protège

Geneviève MOY