Les articles

Mise en avant

SAINT JACQUES CHASTAN

Missionnaire en Corée (✝ 1839)

Jacques-Honoré (Le Ve) Chastan,, martyr en Corée, voit le jour à Marcoux (Alpes de Haute Provence), le 7 octobre 1803… Il est ordonné prêtre en 1826…

En avril 1827 il part pour Macao… A la fin de 1836, il retourne à la frontière de la Corée pour y attendre les chrétiens qui devaient l’aider à pénétrer dans le pays interdit sous peine de mort…

J.-H. Chastan a été décapité le 21 septembre 1839….

Le 6 mai 1984, à Séoul, à l’occasion de son voyage en Corée, le Pape Jean-Paul II a réuni dans une même canonisation 103 bienheureux.

Martyrologe romain

Si quelque chose pouvait diminuer la joie que nous éprouvons en ce moment de départ, ce serait de quitter ces fervents néophytes que nous avons eu le bonheur d’administrer pendant trois ans et qui nous aiment comme les Galates aimaient saint Paul, mais nous allons à une trop grande fête pour qu’il soit permis de laisser entrer des sentiments de tristesse dans son cœur.

POUR EN SAVOIR PLUS : https://missionsetrangeres.com/martyrsdasie/saint-jacques-chastan/

Mise en avant

Jean-Marie Petitclerc au Bartèu, le samedi 4 juin.

Conférence et journée sur le thème « Rebâtir la fraternité »

Nous sommes tous invités à participer à une conférence organisée par le diocèse de Digne sur le thème « rebâtir la fraternité ».

Cette conférence est ouverte à tous sans distinction aucune, quelles que soient ses options, ses appartenances philosophiques ou politiques, ses croyances ou non croyances. 
Nous sommes tous citoyens et, à ce titre, figure dans la devise de notre pays la notion de fraternité. La promouvoir est le rôle de chacune et de chacun : parents, enseignants, éducateurs, politiques…
Le diocèse a invité, pour nous aider à réfléchir, Jean-Marie Petitclerc, un homme qui est d’abord un homme de terrain qui vit et expérimente la fraternité au quotidien par son travail d’éducateur auprès des jeunes dans des quartiers difficiles. Cet homme de terrain est aussi polytechnicien et expert des questions d’éducation. Il a également été conseiller ministériel sur les questions liées à l’éducation.
Comme beaucoup d’entre nous, de par son expérience quotidienne et sa réflexion, il est préoccupé par le présent et l’avenir de la fraternité menacée aujourd’hui par le repli sur soi. Ne risque-t-on pas aussi de voir s’effondrer tout ce qui nous unit : les liens de proximité et de solidarité, mais aussi les liens éducatifs, économiques ou politiques au sens noble du terme ? N’attendons pas demain pour agir, insiste Jean-Marie Petitclerc. L’avenir de nos sociétés est à ce prix.


Cette journée est aussi proposée aux familles avec enfants et jeunes. Merci de diffuser largement.

Mise en avant

BRIC A BRAC DU SECOURS CATHOLIQUE DE LA MONTAGNE DE LURE, LE 15 MAI 2022,

AU PROFIT DE L’ACCUEIL DES RÉFUGIES

Nous sommes TOUS invités à participer à cette action .

QUE CHAQUE PERSONNE APPORTE UN OBJET QUI SERA VENDU

SUR LE STAND DU SECOURS CATHOLIQUE DE LA MONTAGNE DE LURE, le jour de la FÊTE DU FROMAGE à BANON, DANS LA COUR DU PRESBYTÈRE.

Le secours Catholique a l’habitude tenir un stand le jour de la Fête du Fromage, pour présenter et vendre les objets réalisés à l’atelier du savoir faire du jeudi après midi .

Cette année un stand supplémentaire complétera le stand initial, composé de Bric et Brac, objets apportés par tous ceux qui se préoccupent de l’accueil des réfugiés (Ukrainiens spécialement).

NOUS SOMMES DONC TOUS CONCERNÉS : APPORTONS UN OBJET (avec son prix estimé), parlons de cette initiative autour de nous, et venons acheter le jour J !

VOICI QUELQUES PERMANENCES POUR APPORTER LES OBJETS à BANON :

  • samedi 7: 9h-10h00
  • dimanche 8 : 10h45-11h15
  • lundi 9 : 17h30-19h00
  • mardi 10 : 9H00-11H00
  • mercredi 11 : 17H30 – 19H00
  • jeudi 12 mai : 14H00-18H00 (Local Secours Catholique, à gauche de l’église)
  • samedi 14  : 15H00-18H00

Pour toute info contacter la paroisse : paroissedebanon@yahoo.fr

ou en bas de cette page : contact

Mise en avant

Les horaires de messe

MESSES DE MAI

Messes anticipées du samedi à 18h00

  • samedi 7 mai, au Revest du Bion
  • samedi 14 mai, à Cruis
  • samedi 21, à L’Hospitalet
  • samedi 28, à Simiane la Rotonde

En ce mois marial, les horaires sont variables :

  • dimanche 8 mai, messe à 9h30 à Banon, et 11h00 à St Etienne les Orgues
  • dimanche 15 mai, messe à 10h30 à Banon (Fête du Fromage) , et 11h00 à St Etienne les Orgues
  • dimanche 22 mai, JOURNÉE EN DOYENNE A ONGLES, de 9h30 à 17h00. Messe unique au ROCHER D’ONGLES à 16H00
  • JEUDI 26 mai, FÊTE DE L’ASCENSION, Messe à Banon à 9h00, et messe au Grou de Bane à 11h00, Messe à St Etienne les Orgues à 11h00
  • dimanche 29 mai, messe à 9h30 à Banon, et 11h00 à St Etienne les Orgues

FÊTES SPÉCIALES

  • samedi 7 mai, Messe à St Michel de BERTRANET à 11h00
  • mercredi 25 mai, 18h00, messe anticipée de l’Ascension à MALLEFOUGASSE
  • Jeudi

  • En semaine à l’église de Banon :
  • Messe le Jeudi à 9 H 00
  • le Vendredi, Adoration du Saint Sacrement à 17H00, suivie de la messe à 18H00

Mise en avant

LE TABERNACLE DE L’ÉGLISE DE BANON A ÉTÉ RESTAURE.

La porte du Tabernacle, en très mauvais état depuis quelques années, a été très bien restaurée par un artiste, Jean-Louis Bocquis, grâce à un généreux mécène.

Il a dû travailler sur une porte certes très abimée, mais constituée, chose rare, de l’alliance de deux matériaux, le bois et le marbre.

Ce dimanche 24 avril c’était l’occasion de la remettre en place, et de bénir le tabernacle et la nombreuse assemblée présente en ce jour de messe des Familles.

Porte enfin dévoilée !

Mise en avant

TRIDUUM PASCAL 2022

C’est trois jours qui nous font vivre la Passion du Christ jusqu’à sa Résurrection.

Jeudi Saint, La Cène et l’arrestation de Jésus

Après la messe, nous adorons le Seigneur, devant le reposoir.

Vendredi Saint, La Passion du Christ et La Vénération de la Croix

Vigile Pascale, Passer de l’obscurité à la Lumière, de la Mort à la Vie avec le Christ.

Cette année nous avons retrouvé les paroissiens de tout le doyenné à la Con-Cathédrale de Forcalquier

Et avons eu le bonheur d’accompagner Caroline et Lætitia pour leur baptême.

Les Cierges Pascals ont été bénis avant d’être remis à des paroissiens.

Dimanche de Pâques, Jour de fête : Christ est ressuscité, Il est vraiment Ressuscité !

à St Etienne les Orgues
Mise en avant

SYNODE dans le secteur paroissial de la Montagne de Lure !

Synthèse du synode sur la synodalité du secteur paroissial de La Montagne de Lure

Les réflexions du groupe qui s’est réuni dans le cadre de ce synode ont été synthétisées en vue de communiquer à l’évêché « l’extrait distillé » du travail accompli. 3 sous-groupes du grand groupe ont réfléchi et se répartissant selon 3 thèmes :

  1. Joie de la Rencontre
  2. Transmission de la foi
  3. Église et communion.

Nous trouvons un espace commun aux 3 sous-groupes, qui s’articule autour de la fraternité et du vécu qui prime sur le savoir et l’habitude. Ainsi, aller vers l’autre, même et surtout en dehors de l’Église, correspond à une démarche missionnaire. En Église, nous pourrions tous être orientés dans cette direction.

Le groupe s’est retrouvé en plénière pour partager « la phrase de la fin » selon chacun de ses membres. 

La tonalité dominante est la suivante :

« Demander au Seigneur de nous aider à garder confiance, car il nous revient, dans une collaboration ministres ordonnés-laïcs toujours renforcée, de faire progresser la foi, de laisser notre cœur déborder de ce que nous avons reçu, afin que tout un chacun puisse à son tour rencontrer le Seigneur. »

Le Saint Père a initié une démarche synodale pour toute l’Église sur le thème de la synodalité. Ce Synode aura trois étapes : une diocésaine (en cours), une continentale (2021- 2022) et une universelle à Rome en octobre 2023.

Deux questions fondamentales sont données par la Pape pour guider cette consultation du Peuple de Dieu :

  1. « En annonçant l’Évangile, une Église synodale est une Église où l’on marche ensemble : comment cette “marche ensemble” se réalise-t-elle aujourd’hui dans notre communauté ?
  2.  Quels pas l’Esprit nous invite-t-il à accomplir pour grandir dans notre “marche en communion” ? ».

C’est donc à une expérience d’écoute et de communion entre nous que le Saint Père nous invite, en vue d’affermir la Mission de l’Église : conduire et accompagner chacun vers Dieu.

Notre secteur paroissial a son mot à dire ! C’est une chance pour nous tous de prendre part à cette réflexion. Plutôt que de regretter que « tout vienne toujours d’en haut » prenons la parole que l’on nous donne ! Et cette liberté est offerte à tous les habitants de notre secteur paroissial !

Le rendez-vous est le samedi 12 mars à 14h30 à la médiathèque de SEO, animé par notre référente du synode, Françoise Milesi, Cyrille Prache et le père Barthélémy .

Mise en avant

UKRAINE

Les familles qui accueillent des ukrainiens dans notre secteur ont besoin de notre soutien .

Pour cela des artistes locaux ont donné des œuvres qu’ils exposent à l’ancienne mairie de Simiane la Rotonde pour les vendre.

Les sommes récoltées sont directement affectées localement.
Ouverture tous les jours de 14h à 18h,

et sur demande auprès d’Isabelle Oudot au 06 28 28 50 96
Vernissage les samedis 9 avril et 7 m
ai à 19h.

Mise en avant

DENIER DU CULTE 2022

Chers amis,

Comme chaque année, nous venons vers vous pour la collecte du denier de l’Eglise. C’est grâce à vous que notre église des Alpes de haute Provence peut remplir ses missions : Célébrer, Montrer l’Amour de Dieu dans un accompagnement personnalisé, Servir les plus fragiles et Annoncer la Bonne Nouvelle.

Sans aide du Vatican, notre église ne vit que de dons !

Or les besoins sont importants : la prise en charges des prêtres, des séminaristes et des laïcs salariés pour la mission ou pour l’administratif représente 655 K€ en 2020.

En votre âme et conscience, regardez comment vous vous sentez concerné et pouvez nous aider.

Merci d’avance de votre générosité et de votre fidélité qui me touche beaucoup !

+Jean Philippe NAULT

Si vous souhaitez effectuer votre don en ligne : http://eglise.catholique04.fr/?page_id=3054

Pour effectuer un don en passant pas la page diocésaine : http://eglise.catholique04.fr/?page_id=6619

Mise en avant

2 rendez-vous incontournables pour les Catholiques lors du Vendredi Saint.

Le Chemin de croix, 15h00 à Banon, 17h00 à St Etienne les Orgues

Plusieurs moments forts rythment la semaine sainte qui précède la fête de Pâques. Le vendredi saint, les chrétiens revivent la passion et la mortvdu Christ, avant de fêter sa résurrection le dimanche suivant. Une façon de prier et de méditer les dernières heures de Jésus avant sa crucifixion est de faire le chemin de croix pendant les vendredis du carême.

Qu’est ce que le chemin de croix ?

Le chemin de croix est une forme de “pèlerinage” autour de la passion du Christ. A travers 14 stations, nous sommes invités à revivre le chemin que Jésus fit de sa condamnation à mort jusqu’à sa crucifixion et sa mort au Golgotha. C’est une forme de prière particulière puisque nous marchons et méditons à la fois pour cheminer – tant physiquement que spirituellement – au côté du Christ dans son calvaire.

Comment faire le chemin de croix ?

Seul, à plusieurs, dans une église ou même en ville, le chemin de croix est avant tout cheminement intérieur. Dans chaque église, nous trouvons les 14 stations représentées. Souvent des propositions sont faites dans les paroisses pendant le temps du carême pour vivre ce moment en communauté. Toutefois nous pouvons revivre la Passion du Christ et ce mystère d’amour de la croix quand nous le désirons.

Prière du chemin de croix

Au début du chemin de croix, nous pouvons commencer par dire cette prière :

« Dieu, Père très bon, par amour pour nous, tu as envoyé ton Fils sur la terre, qui s’est fait obéissant jusqu’à la mort sur une croix, pour nous sauver tous.

Je veux aujourd’hui suivre en pensée le Christ sur le chemin de la Croix, pour ouvrir plus largement mon âme à ta bonté sans mesure, et mieux comprendre la gravité de mes péchés. Que la contemplation des souffrances de Jésus éveille en moi contrition sincère, et la volonté de me corriger.

O Marie, mère des douleurs, obtiens-moi de Jésus, cette grâce. Amen. »

Les 14 stations du chemin de croix

Puis, nous entamons notre marche à travers les différentes stations. A chacunes d’elles, nous prenons un temps :

  • En lisant un passage de l’évangile qui lui correspond.
  • En prenant un temps pour méditer cet épisode dan notre coeur
  • En priant, avec une intention spécifique ou en reprenant une prière comme par exemple : « Par tes saintes blessures, nous t’en prions, Seigneur Jésus, prends pitié de nous. »

Première station : Jésus est condamné à mort.

Deuxième station : Jésus est chargé de la croix

Troisième station : Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix.

Quatrième station : Jésus rencontre sa très sainte Mère

Cinquième station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Sixième station : Véronique essuie le visage de Jésus

Septième station : Jésus tombe pour la deuxième fois

Huitième station : Jésus réconforte les femmes de Jérusalem

Neuvième station : Jésus tombe pour la troisième fois

Dixième station : Jésus est dépouillé de ses vêtements.

Onzième station : Jésus est crucifié

Douzième station : Jésus meurt sur la croix

Treizième station : Jésus est déposé de la croix

Quatorzième station : Jésus est déposé dans le tombeau

On ajoute parfois une quinzième station, qui est le tombeau vide : une ouverture vers la résurrection fêtée à Pâques.

Entre chaque station, nous pouvons dire  « Nous t’adorons au Christ et nous te bénissons… », réciter un Gloire au Père ou reprendre un chant.

Après le chemin de croix vécu le vendredi saint, nous sommes appelés à vivre la Célébration de la Vénération de la Croix : https://africa.la-croix.com/quel-est-le-sens-de-la-veneration-de-la-croix-le-vendredi-saint/
Voici trois chemins de croix différents, que nous pouvons nous aussi vivre pour nous recueillir et être en communion avec le Christ:

Chemin de Croix, Pape François, avril 2014

Chemin de Croix, Cloître de la Cathédrale saint Vincent. Diocèse d’Autun , Paroisse Saint Just de Bretenières, Chalon sur Saône,

Chemin de Croix, diocèse de Vanne, mars 2020

Mise en avant

MISSION FAMISSIO

Notre paroisse aura la chance d’accueillir un groupe FAMISSIO en octobre 2022.

Faisons connaissance avec ces familles dynamiques prêtes à rencontrer tous les habitants de notre secteur paroissial, ainsi que d’autres paroisses du diocèse.

Que font-elles ?

Elles se mettent au service de paroisses pour mener avec elles une mission.  Elles arrivent à plusieurs groupes de missionnaires pour accompagner différentes paroisses d’un même diocèse.

Elles seront chez nous du 29 octobre au 5 novembre 2022 !

Préparons-nous à les accueillir !!!

Retrouvez leur site pour connaitre davantage leur action et leur projet : https://famissio-99.webself.net/accueil

Mise en avant

Messes du temps de Carême sur le secteur paroissial

dimanche 20 mars à Banon.

Avec le 1er scrutin des deux catéchumènes Caroline et Lætitia, qui seront baptisées pendant la Vigile Pascale à Forcalquier

Dimanche 27 mars, à Saint Etienne les Orgues,

Avec la conférence de Carême donnée par le frère de la Communauté st Jean, et le deuxième scrutin des catéchumènes

Dimanche 10 avril, Fête des Rameaux

Mise en avant

Samedi 2 avril, BOL DE RIZ

En cette période troublée le Secours Catholique nous propose une soirée d’échanges et de partage au Revest du Bion, à partir de 19h.

« La multitude de ceux qui avaient adhéré à la foi avait un seul cœur et une seule âme; et personne ne se disait propriétaire de ce qu’il possédait, mais on mettait tout en commun…On en redistribuait une part à chacun des frères au fur et à mesure de ses besoins ». (actes des Apôtres 4:32-36).

Au delà de simples échanges, rassemblons nos idées et nos forces pour agir efficacement, pour venir en aide aux peuples qui souffrent, en Ukraine mais aussi ailleurs.

MERCI DE VOUS INSCRIRE sur le site (formulaire contact)

ou sur l ’email de la paroisse : paroissedebanon@yahoo.fr

Mise en avant

La Sainteté le Pape François, a nommé Évêque de Nice, Monseigneur Jean‐Philippe Nault, jusqu’à présent évêque de Digne, Riez et Sisteron.

pour prendre la succession de Mgr André Marceau,qui avait présenté sa démission il y a quelques mois.

Monseigneur Nault a écrit aux diocésains :

Retrouvez un portrait vidéo de Mgr Jean-Philippe Nault :

Nous pouvons rendre grâce pour l’évêque que nous avons eu pendant 7 ans et nous réjouir pour le diocèse de Nice !

Nous sommes invités à l’entourer pour sa messe d’Action de grâce, le dimanche 1er mai à 16h00 à la cathédrale de Digne !

Il sera installé à la cathédrale de Nice le 8 mai, à 15h30.

Plus que jamais, aujourd’hui, nous pouvons reprendre la devise épiscopale de Mgr Nault : « Que Ta volonté soit faite » !

Retrouvez tout l’article qui lui est consacré sur le site de l’Église de France : https://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/nominations/523948-mgr-jean-philippe-nault-nomme-eveque-de-nice/

Mise en avant

Nominations

Mgr Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, Riez et Sisteron, a publié ce 1er Mars une troisième série de nominations.

Demandons au Seigneur, par l’intercession de la Vierge Marie, de préparer chacun des prêtres à sa mission, et chaque paroissiens à avoir le cœur ouvert et accueillant.

Mise en avant

Dimanche 13 février 2022, journée de la santé et du malade

Qu’est-ce que la Journée mondiale du Malade et le Dimanche de la Santé ?

Depuis 1992, l’Église universelle célèbre tous les 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée Mondiale du malade. Son thème cette année, “Heureux”. i La Journée mondiale du malade se décline dans les diocèses français en un Dimanche de la Santé, pour rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes et la préservation du don de santé sont des priorités évangéliques.

Qu’est-ce que le Dimanche de la Santé ?

En France, cet événement se vit en paroisse à l’occasion du Dimanche de la Santé, généralement le dimanche le plus proche du 11 février. L’Église est présente sur le terrain de l’accompagnement, au sein des aumôneries hospitalières avec ses équipes de bénévoles qui œuvrent aux côtés d’associations laïques où tant de personnes de bonne volonté s’engagent aussi. Encourager tous ces volontaires, qui partout en France dans les plus petits villages et les plus grands hôpitaux, dans la discrétion et la simplicité, se rendent présentes au jour le jour à l’autre, malade, seul, isolé, est l’une des dimensions du Dimanche de la santé. Les inviter à approfondir leur engagement, à poursuivre leur formation, à donner du sens à ce service et à cette mission aussi.

Nous devons être témoins auprès des malades de cet Évangile qui peut les aider à se remettre debout.

Initié par les diocèses de Lille, Arras et Cambrai, le dimanche de la santé s’est étendu à l’ensemble des diocèses depuis le Jubilé de l’an 2000. Cette célébration, qui s’inscrit toujours dans le cadre de la liturgie dominicale, permet aux assemblées de chrétiens de prier en lien avec la Journée mondiale du Malade.

« Une intention de prière le dimanche de la santé ne suffit pas ! s’exclame Mgr Michel Guyard. Nous sommes tous concernés. Cette journée doit être l’occasion de rencontres. Comment prévenir la maladie et éviter les excès ? Comment, pour le personnel soignant, résister aux demandes des malades ? » Et les rencontres avec des partenaires de la santé concernés par le thème proposé chaque année sont de plus en plus nombreuses ; toutes les initiatives sont possibles qui peuvent sensibiliser les communautés chrétiennes au monde de la santé : rencontres avec des acteurs de santé, liturgie préparée avec des équipes de service évangélique des malades ou d’aumônerie, témoignages de soignants, de professionnels de santé, réflexions autour de thèmes, rencontre festive avec diverses associations ou mouvements œuvrant pour les malades etc…

Exemples d’initiatives

Cette journée est par exemple l’occasion pour le Service évangélique des malades (Sem) de rappeler que beaucoup de personnes en souffrance ne peuvent se déplacer pour assister à la messe, et d’inciter les chrétiens à rejoindre les équipes bénévoles du Sem qui vont porter le Saint Sacrement aux malades dans la custode.

Autre manière de faire participer les malades à la célébration eucharistique, certaines paroisses prévoient un transport spécial pour les malades et leur famille et organisent un repas fraternel après la messe. Il est également possible à l’occasion du Dimanche de la Santé de recevoir le sacrement des malades dans de nombreux diocèses.

Mise en avant

SYNODE

Toute l’Église s’engage, à l’invitation du pape François, dans une démarche de préparation du Synode des Évêques de 2023 dont le thème est « pour une Église synodale : communion, participation et mission ». La première étape de cette démarche est une étape diocésaine.

L’étape diocésaine veut aider le diocèse à s’engager sur cette forme synodale de fonctionnement, tant au niveau diocésain que paroissial. Le principal est bien d’expérimenter nous-même ce type de fonctionnement, comme le rappelle le Saint Père. Il s’agit pour nous de comprendre et d’adopter cette “méthode” en vue de la faire vivre.
La question fondamentale, donnée par le Pape, qui guide cette consultation du Peuple de Dieu est la suivante : « En annonçant l’Évangile, une Église synodale est une Église où l’on marche ensemble : comment cette “marche ensemble” se réalise-t-elle aujourd’hui dans notre communauté ? Quels pas l’Esprit nous invite-t-il à accomplir pour grandir dans notre “marche en communion” ? ».

Toutes les informations sur le site diocésain : https://eglise.catholique04.fr/?p=10310

Mise en avant

Et si vous donniez un peu de temps, un peu d’énergie pour la paroisse ?

La paroisse de la MOntagne de Lure, qui s’étend de Revest du Bion à Mallefougasse comporte 17 villages.

Les bonnes volontés reçoivent beaucoup en donnant à la paroisse, et seraient tout à fait heureuses d’etre plus nombreuses !

Nous avons tous un talent qui pourrait profiter à tous !

Regardez ci-dessous si vous trouvez le votre … et venez le faire fructifier avec le père Barthélémy et l’Église ! N’hésitez pas à vous manifester !

Mise en avant

12 Décembre 2021, Crèche de Banon

Oui elle va être visible bientôt ! Dès dimanche prochain , le 19 décembre !

En effet, en cours de montage, elle sera bénie et inaugurée lors de la messe du 19 décembre de 11h00, et sera donc visible dès l’après midi, de 14h00 à 17h00.

À partir de cette date, vous pourrez venir voir la crèche tous les jours de 14h à 17h et ce jusqu’au 30 janvier à l’Église paroissiale.

Le port du masque est obligatoire ainsi que l’utilisation du gel hydro-alcoolique mis à disposition à l’entrée.

L’accès à l’église se fera par petits groupes pour limiter la présence d’un trop grand nombre de personnes simultanément, merci de respecter ces contraintes.

Voici quelques photos des coulisses …en attendant d’admirer la crèche terminée, qui, rassurez vous sera au moins aussi belle que celles que nous avons toujours connues !

Mise en avant

Bénédiction des tombes 2021

Le père Barthélémy va parcourir les villages de la paroisse de la Montagne de Lure pour bénir les tombes de nos proches.

Soyons présents pour rendre mémoire à nos anciens disparus !

Les rendez-vous sont donnés aux cimetières des villages nommés :

Samedi 30 octobre à 17 H 30        LA ROCHEGIRON

Dimanche 31 Octobre à 14H30  CRUIS

Lundi 01 novembre (Toussaint) à 12 H 00    ST-ETIENNE LES ORGUES

Mardi 02 novembre (Fête des Défunts) à  17 H 30        BANON

  • Samedi 06 novembre à 15 H 00    CARNIOL
  • A 15 H 30   SIMIANE LA ROTONDE
  • A 16 H 30  REVEST DU BION

Dimanche 07 novembre à 12 H 00       ONGLES

  • Samedi 13 novembre à 15 H 00 MONTLAUX
  • A 15 H 45 REVEST ST-MARTIN
  • A 16 H 30     FONTIENNE

Dimanche 14  novembre à 12 H 15       MALLEFOUGASSE

  • Samedi 20 novembre à 15 H45 L’HOSPITALET
  • A 16 H 30        SAUMANE

Dimanche 21  novembre à 12 H 15       LARDIERS

  • Samedi 27 novembre à 15 H 00 REDORTIERS
  • A 15 H 45 MONTSALIER
  • A 16 H 30    REVEST DES BROUSSES
Mise en avant

Maisonnée Priscille et Aquila

Ce dimanche 28 novembre 2021 3 couples de la Communion Priscille et Aquila étaient présents à la messe de Banon. ( https://www.communion-priscille-aquila.com/ )

les saints Priscille et Aquila, compagnons évangélisateurs de saint Paul

Partageant pendant 24h un temps de prière, de louange, de partage fraternel et de réflexion autour de l’évangélisation, ces 3 couples venus de notre diocèse et de celui de Gap, ont été heureux de vivre ce temps d’eucharistie dans notre paroisse.

Mise en avant

Journée du Secours Catholique, 21 novembre 2021

Présentation de l’équipe des Ateliers du Savoir Faire, qui se retrouve tous les jeudis après midi, à coté de l’église de Banon

L’assemblée paroissiale a été conviée à l’atelier pour admirer les réalisations et partager le verre de l’amitié.

Rendez-vous sur les marchés de noël :

à Revest du Bion le 4 décembre, le 11 décembre à Simiane la Rotonde et le 12 décembre à Banon.

Il y a de quoi acheter pour jouer au Père Noël !!! Pensez-y !!!

Mise en avant

Le 13 novembre dans notre diocèse, LA JOURNEE MONDIALE DES PAUVRES

Le Pape François explique : « J’espère que la Journée mondiale des pauvres, qui en est à sa cinquième célébration, pourra s’enraciner de plus en plus au cœur de nos Églises locales et provoquer un mouvement d’évangélisation qui rencontre en premier lieu les pauvres là où ils se trouvent […] Les pauvres sont au milieu de nous. Comme ce serait évangélique si nous pouvions dire en toute vérité : nous sommes pauvres, nous aussi, et c’est seulement de cette manière que nous réussissons à les reconnaître réellement et les rendre partie intégrante de notre vie et instrument de salut. » [13 mai 2021].

L’édition diocésaine, organisée par la Diaconie de notre diocèse [Rassemblement de tous les mouvements œuvrant pour les personnes fragiles ou dans le besoin] aura lieu le samedi 13 novembre 2021 au Bartèu.
Mise en avant

Congrès Mission 2021, en Province !

A MARSEILLE !

Un programme chargé mais très varié !

Un village pour présenter des mouvements et associations :https://www.congresmission.com/partenaires

Des tables rondes et ateliers le samedi et le dimanche :

Des veillées le samedi soir

Messe d’envoi du dimanche 3 octobre, présidée par Mgr Aveline, en présence de Monseigneur Nault.
Mise en avant

Message de Monseigneur Jean-Philippe NAULT à l’occasion de la remise du rapport de la CIASE, le 5 octobre 2021

Douleur, accueil et confiance

Mgr Jean-Philippe Nault,
évêque de Digne


Ce mardi 5 octobre, le rapport de la CIASE (Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église) a été remis aux deux mandants, les évêques de France (CEF) et la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF). Ce rapport, commandé par les évêques à la CIASE en 2018, découle de près de 3 années de travail d’une commission indépendante d’experts ; il s’étend sur 70 ans, soit depuis 1950. Il avait trois objectifs : recueillir les témoignages et établir des faits concernant la pédophilie dans l’Église ; comprendre pourquoi et comment de tels faits ont pu se produire ; dresser le bilan de l’action de l’Église contre la
pédocriminalité depuis les années 2000 et faire des recommandations pour l’avenir.
Les résultats donnés par cette commission sont terribles et douloureux, et cette épreuve touche bien sûr les victimes mais aussi toute la “famille” de l’Église et toute la société. Le
nombre estimé de victimes de prêtres ou de religieux durant cette période dans l’Église, est un chiffre effrayant. Nous sommes bouleversés et honteux devant l’ampleur de ces données et devant ce drame humain indescriptible.

Le premier mouvement est bien sûr celui de la stupeur et de l’horreur ; puis vient celui de la compassion, de l’écoute et de la repentance. Il nous faut surtout prendre des moyens fermes pour éviter que cela ne se reproduise. Les évêques de France ont commencé à prendre collégialement des mesures claires sur quatre plans : la justice, l’accompagnement des
victimes, la prévention, la reconnaissance et la mémoire [Cf Lettre aux catholiques de France de mars 2021] ; ce nouveau rapport va permettre d’amplifier et d’ajuster les choses.
« L’ampleur et la gravité des faits exigent que nous réagissions de manière globale et communautaire » précisait le Pape François en août 2018 dans sa Lettre au Peuple de Dieu.
Pour grandir, il nous faut regarder la vérité en face et en tirer, ensemble, les justes conséquences. C’est ce que l’Église s’engage à faire avec détermination, et la volonté de faire
la lumière sur ces 70 ans passés en est un premier signe. Avec courage et un désir réel de conversion, il nous faut maintenant prendre les mesures de prévention, d’accompagnement et de “contrôle” qui seront nécessaires.

Pensons tout d’abord aux victimes et aux personnes qui doivent se reconstruire ; nous avons davantage compris, par leur témoignage courageux, les terribles impacts de ces actes et les traces profondes laissées en elles. Notre première pensée et notre prière accompagne ces personnes.
Prenons les mesures de prévention nécessaires, tout spécialement dans l’accompagnement des jeunes qui nous sont confiés. Sachons aussi croire en la bonté fondamentale de la personne humaine, qui même défigurée par le péché, ne peut être entièrement détruite. Écartons la stigmatisation des coupables, et préférons la justice et l’espoir d’un pardon que
seules les victimes peuvent accorder.

Dans notre diocèse, le diocèse de Digne, sur cette période de de 70 ans (depuis 1950) nous avons connaissance de moins de dix cas de prêtres et religieux impliqués dans ces cas
d’agression, recensés après analyse des archives et recueil de témoignage ; pour chacun les mesures nécessaires ont été prises. Mais bien sûr cela est déjà beaucoup trop pour les
personnes concernées, et cela blesse douloureusement notre “être” chrétien.


Accueillons avec humilité ce rapport. C’est une invitation à une prise de conscience personnelle et collective de ces drames, et à nous recentrer sur l’essentiel, Jésus-Christ. « Ce
que vous avez fait à l’un de ces petits, c’est à moi que vous l’avez fait »
nous a dit Jésus ; en nous tournant vers Lui, demandons la grâce du repentir, de la compassion vraie, et celle qui
nous est nécessaire pour traverser l’épreuve. Demandons-Lui aussi la clairvoyance et la volonté nécessaires, afin que l’Église soit toujours plus un lieu accueillant, humble et vrai.

Que le Seigneur nous aide et nous accompagne en ces moments douloureux et difficiles. Que Notre-Dame veille sur chacun.

Jean-Philippe NAULT, évêque de Digne, Riez et Sisteron

Allocution de Mgr Éric de Moulins‐Beaufort (Président de la Conférence des Eveques de France) à l’occasion de la réception du rapport de la CIASE (Commission indépendante des abus sexuels dans l’Église) – 5 octobre 2021

Communiqué de la Conférence des évêque de France [CEF]

Voici un lien pour télécharger le rapport :https://www.ciase.fr/rapport-final/

Mise en avant

ET L’ARBRE A DONNE SES FRUITS.

DIFFUSION A BANON, LE SAMEDI 25 SEPTEMBRE 2021

C’est en octobre 2018 que l’équipe de WeGo Productions a rencontré le Père Barthélémy ZAGRE, prêtre ivoirien, à cette époque affecté au diocèse de Digne-les-bains dans les Alpes-de-Haute-Provence. Ensemble ils ont posé les bases d’un projet de documentaire sur les prêtres venus d’Afrique.  2 ans après, le projet a fleuri.

père Barthélémy

Sous la métaphore végétale de la graine qui prend racine et se développe, nous ouvrons des parenthèses de vie de pères africains, les pères Barthélémy, Benoît, Antoine et Valerry, venus sur le territoire français porter la parole de l’Évangile.  Qu’ils soient étudiants en théologie, curés de province ou cardinal, venus du Bénin, de Côte d’Ivoire ou du Sénégal,ces pères étrangers  sont le fruit de l’évangélisation de l’Afrique il y a plus d’un siècle et portent avec eux une approche religieuse, spirituelle, culturelle et cultuelle nourrie par leur histoire originelle. Ils sont venus en France en reconnaissance du travail accompli, le plus simplement. Dans ce documentaire, il nous sera donné à apprendre certains des fondements de cette venue et leurs conséquences.

DIFFUSION SUR KTO EN SEPTEMBRE

  • le lundi 14/9 à 20H35 
  • le mardi 15/9 à 18h37, 22H15 et 0H42
  • le jeudi 17/9 à 14H05
  • le vendredi 18 à 13H12
  • le samedi 19 à 11H35
  • le dimanche 20  à 7H

Retrouvez les premières images et les informations : https://www.wego-productions.com/le-film-et-larbre-a-donne-ses-fruits-en-diffusion-sur-kto-tv-a-la-rentree

Mise en avant

ORDINATION DIACONALE DE CYRILLE PRACHE

C’est toujours une grande fête pour l’Église et particulièrement pour une paroisse que d’accueillir un nouvel ordonné.

Cela a été le cas pour l’Église du diocèse de Digne, Riez et Sisteron, ainsi que pour la paroisse de la Montagne de Lure le samedi 18 septembre 2021 puisque c’est ce jour là que Monseigneur Jean-Philippe NAULT a ordonné Cyrille Prache diacre permanent par l’imposition des mains et le don de l’Esprit Saint.

La célébration s’est tenue à 10h30 à la Concathédrale de Forcalquier qui était pleine.

Retrouvez l’intégralité de la célébration :

https://rcf.fr/actualite/evenements-0?episode=150567

Mise en avant

22 aout 2021, grandes réjouissances à l’église du Rocher d’Ongles

3 baptêmes dans la même famille !

C’est avec une immense joie que le père Barthélémy a baptisé Alice, Antôn et Jade GAIDON le 22 aout 2021 !

Toute la paroisse se réjouit de ce bel évènement et attend impatiemment de retrouver ces adorables enfants !

Toutes nos félicitations aux heureux parents !

Mise en avant

15 Août 2021 à Notre Dame de Lure

En présence d’une centaine de fidèles et personnes venues à l’invitation de la mairie de Saint Étienne les Orgues et de l’Association de sauvegarde de l’Abbaye de Lure, la messe de l’Assomption de la Vierge Marie a été célébrée par le père Barthélémy devant la Chapelle de Notre Dame de Lure.

Célébration animée par Katherine Théron (chants) et Martine Seyre (Flute traversière)

Mise en avant

INAUGURATION DE LA MAISON DIOCÉSAINE, le Bartèu

LE 24 SEPTEMBRE 2021

Depuis 2015, et l’arrivée de Mgr Nault dans notre diocèse, la réflexion concernant l’avenir du Bartèu est lancée. Plus globalement, c’est celle de la dynamique d’évangélisation qui devient centrale : comment s’organiser au mieux pour « permettre à chaque habitant du territoire, chrétien ou non, de faire une rencontre personnelle avec le Christ, et  donner ainsi un sens à sa vie » ?

De cette réflexion, beaucoup d’initiatives sortiront, au premier rang desquelles la décision de faire du Bartèu le lieu centre de notre diocèse pour l’évangélisation. Sa situation géographique centrale, la beauté des lieux, le potentiel immobilier sont notamment des arguments décisifs pour en faire le lieu source et le lieu de jaillissement des initiatives diocésaines, en lien avec les paroisses.
Moins de 3 ans de travaux (que vous avez pu suivre grâce à Bartèu-Le Mag), et voilà que nous pourrons inaugurer les locaux le vendredi 24 septembre en fin de journée, en présence du Nonce Apostolique (représentant du Pape en France), du Cardinal Ricard et bien sûr de notre évêque, entouré de nombreuses personnalités civiles notamment.
Les conditions sanitaires nous limitent pour organiser un grand repas cette année, mais peut-être n’est-ce que partie remise ?
Réjouissons-nous de cette audace évangélisatrice de notre évêque, qui impulse un nouveau dynamisme avec des moyens recentrés et renouvelés !

Vous pouvez retrouver tout le sens de ce grand projet en téléchargeant ici la plaquette 2021 du Bartèu.

Mise en avant

Jeudi 5 aout 2021, inauguration de la Chapelle Notre Dame des Anges

après sa restauration !

L’assemblée était nombreuse à 17h00 pour la messe présidée par Monseigneur Jean-Philippe NAULT dans la chapelle Notre Dame des Anges, pour fêter la fin de sa restauration et sa bénédiction par l’évêque du diocèse de Digne, Riez et Sisteron.

Tous ont pu admirer le travail effectué à l’intérieur de la chapelle, travail remercié par Monseigneur Nault à de nombreuses reprises.

La suite de la soirée s’est poursuivie par la prise de parole de madame Moutte, maire de Banon, de madame Marie-Françoise Brunel, déléguée départementale de la Fondation du Patrimoine, et du représentant du parc du Luberon.

Le verre de l’amitié a ensuite rassemblé toute l’assistance au pied des statues de Sainte Anne et saint Joseph (ou saint Joachim…) dans une ambiance conviviale.

retrouvez les informations données par la Fondation du Patrimoine :

Mise en avant

Un boulier de prière ?

Voici une superbe proposition d’artisanat local !

Sœur Grâce, ermite au Rocher d’Ongle, vit entièrement de son travail et elle a conçu un ingénieux « boulier de prière « .

modèle 2

Ainsi au cours de la journée voici une nouvelle façon de réciter son rosaire les mains libres.

C’est très simple : il suffit de faire glisser les petites boules de bois. Une explication détaillée de la prière du Rosaire se trouve au dos de l’objet. Et, quelle belle idée de cadeau pour enseigner et inviter petits et grands à prier cette extraordinaire prière si puissante sur le cœur de Dieu !

Notre Dame nous a dit que par le rosaire, on peut arrêter des guerres et modifier notre avenir.

modèle 1

Sur les bouliers que voici, l’image du centre est une photo de Notre Dame des Anges de Banon, particulièrement à l’honneur cette année : la restauration de sa chapelle étant achevée, nous espérons que nous serons très nombreux à l’honorer le soir du 14 Août 2021 à 18h00.

En souvenir vous pourrez repartir avec un ou plusieurs bouliers de prière qui sont vendus au prix de 15 euros l’unité.

Voici ses dimensions : Largeur 15.5cm x Hauteur 13.5cm x Profondeur 6.5cm
15€ l’unité

Choisissez parmi les différents modèles ci-dessous:

N’hésitez pas à faire connaître autour de vous cet ingénieux et très bel outil de prière !

 Afin d’envisager vos demandes et vous permettre de choisir parmi plusieurs modèles, nous vous demandons de bien vouloir prendre contact avec la paroisse par mail (paroissedebanon@yahoo.fr ou par le formulaire de contact en bas de cette page) pour réserver votre achat.

Mise en avant

24 juin 2021, Fête de la Saint Jean, au Contadour,

A la messe de 18h00, la chapelle du village a rassemblé les habitants de Redortiers autour de leur maire, des paroissiens et des vacanciers. Portée par l’animation dynamique et priante de Martine et sa guitare, l’assemblée a participé de bon cœur.

Tous se sont retrouvés ensuite à la salle communale autour d’une excellente soupe à l’épeautre offerte par la municipalité. En attendant l’heure d’allumer le feu et d’encourager quelques courageux « sauteurs » !

Tous ont pu assister à l’arrivée d’une très belle lune !

Mise en avant

CONGRES MISSION 2021

A MARSEILLE, les 1er,2 et 3 octobre !

Pourquoi un Congrès pour la Mission ?

« L’ordre du jour, dit le pape François, est à une réforme des structures. Cette « réforme des structures, qui exige la conversion pastorale, ne peut se comprendre qu’en ce sens : faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. » (Evangelii Gaudium, 27) 

Cette initiative se déroulait jusqu’à présent à Paris. Les paroisses de province ont maintenant la chance de pouvoir vivre cet événement puisqu’il se rapproche d’elles.

Tout savoir sur ce que c’est : https://www.congresmission.com/

ou regarder cette plaquette qui présente le contenu de ce Congrès (un peu comme une « foire aux initiatives »):

Vous serez  informés de ce qui pourrait dynamiser la vie de la paroisse ! C’est une chance pour tous !

Clôture de la soirée du Congrès Mision 2018 :

Mise en avant

Le pélé VTT 2021

Au mois de juillet le PELE VTT de notre diocèse passe  plusieurs jours dans notre paroisse.

Le Pélé VTT, c’est 5 jours à vélo avec d’autres jeunes en direction d’un sanctuaire marial ou d’une cathédrale. C’est un événement inoubliable qui permet de progresser dans la foi. Né en 2001 à Rocamadour, il existe aujourd’hui dans 33 départements et regroupe 5000 participants https://www.pele-vtt.fr/


Regardez la version 2019 vécue dans le 04 :

SI VOUS CONNAISSEZ DES JEUNES QUE CELA POURRAIT INTÉRESSER, n’hésitez pas à leur transmettre l’information !

On vous en reparlera car vous allez certainement croiser ces jeunes …. et qu’ils auront sans doute besoin d’un coup de main …

Mise en avant

91 ans de vie chrétienne dans cette église !

91 ans de fréquentation de l’église de saint Étienne ! Quel bel anniversaire on peut fêter et quelle belle occasion de rendre grâce au Seigneur ! Merci Seigneur pour Francis Moutte !

Le 15 mai 2021, Francis Moutte, que les paroissiens connaissent bien, va fêter ses 91 printemps, et ce sera l’occasion de se réjouir avec lui de sa vie en compagnie de Dieu puisqu’il a reçu le baptême dans cette église le 1er juin 1930, y a ensuite vécu toutes les étapes de sa vie de chrétien : sa première communion, sa confirmation et son mariage avec Paulette NICOLAS. 

Francis Moutte, avril 2021

Les grands-parents paternels de Francis Moutte, Philippe et Julia, qui habitaient Tinette à Redortiers, ont rejoint Le Jas de la Moutte à Saint Etienne les Orgues en 1907, année de la naissance du papa de Francis, Arcade. Ils habiteront chez Madame Moutte, une tante. Les grands-parents maternels de Francis, de Cruis, étaient Joachim et Maria Turin.

Arcade, papa de Francis, épousera Marie -Jeanne et ensemble ils élèveront 5 enfants en ayant la tristesse de perdre Maxime à 12 ans d’une septicémie.

Francis, paysan à Saint Etienne, a épousé Paulette Nicolas (d’une famille connue de Forcalquier) le 27 janvier 1957 dans l’église du village.

Ils ont eu la joie d’avoir 4 garçons, (Dominique, François, Philippe et Claude) et la peine de voir partir Philippe victime d’un accident de chasse encore jeune (12 ans). Il y a maintenant 5 petits-enfants et 2 arrière-petits-enfants autour de Francis, resté seul après le décès de Marie Jeanne en 2012.

Francis n’habite plus le Jas, mais une maison pas loin de sa maison d’enfance et continue à fréquenter l’église du village tous les dimanches et jours de fête religieuse.  Il continue à se préoccuper de la vie de foi de sa paroisse et reste attentif aux autres.

Nous avons eu la chance de pouvoir lui souhaiter un bel anniversaire dimanche 16 mai à l’issue de la messe de 11h00 à st Etienne les Orgues, ainsi que le dimanche 22 mai, jour de la Pentecôte

Merci Seigneur pour cette vie féconde et pour le don de la foi fait à Francis !

Mise en avant

Les 1,2, et 3 octobre 2021 se tiendra le CONGRES MISSION dans notre région, à Marseille

Le CONGRES MISSION c’est quoi ?

Depuis 6ans, le Congrès Mission a été créé pour s’interroger sur notre Foi. Dans quelle catégorie de notre vie trouve-t ’elle une place ? Comment faisons-nous pour la transmettre autour de nous ?

Le Congrès Mission existe pour donner un espace à ces réflexions, ces questionnements et trouver des solutions adaptées ensemble.

Chacun est invité à venir y partager ses expériences, ses méthodes qui marchent, pour échanger, rencontrer pour créer un réseau, autour de tables rondes, d’ateliers, de témoignages, et découvrir les initiatives des régions qui marchent, qui se renouvellent et qui nous inspirent, avec des temps de prières et de louanges et de partages.  Chacun est invité à venir y puiser de quoi innover et de se ressourcer !

Me voici donc embarquée dans cette aventure, comme d’autres, en tant « qu’ambassadeur Congrès Mission » où nous ne manquerons pas de vous partager les infos autour de cet événement. Voici déjà la bande-annonce :

Prions et confions notre paroisse dès aujourd’hui, pour que l’Esprit-Saint souffle sur nous tous et que les plans que Dieu a prévus pour nous s’accomplissent !

Marie-Sabine

Le programme https://www.congresmission.com/programme

Mise en avant

Dimanche 25 avril 2021

Dimanche des vocations.

A l’occasion de ce dimanche des vocations, le pape François a écrit un message aux catholiques, expliquant pourquoi St joseph est le modèle même du cœur de père, capable de donner et de susciter la vie dans le quotidien. C’est à cela que tendent les vocations : susciter et régénérer des vies chaque jour.

Le 8 décembre dernier, à l’occasion du 150ème anniversaire de la proclamation de saint Joseph comme Patron de l’Eglise universelle, a commencé l’année spéciale qui lui est consacrée (cf. Décret de la Pénitencerie Apostolique, 8 décembre 2020). Le pape François a écrit la Lettre apostolique Patris corde, dans le but d’« accroître l’amour envers ce grand Saint ». « Il s’agit en effet d’une figure extraordinaire, en même temps « si proche de la condition humaine de chacun de nous ». Saint Joseph n’impressionnait pas, il n’était pas doté de charismes particuliers, il n’apparaissait pas exceptionnel aux yeux de celui qui le rencontrait. [..] Pourtant, à travers  sa vie ordinaire, il a réalisé quelque chose d’extraordinaire aux yeux de Dieu. »

« Dieu voit le cœur (cf. 1 S 16, 17) et en saint Joseph, il a reconnu un cœur de père, capable de donner et de susciter la vie dans le quotidien. C’est à cela que tendent les vocations : susciter et régénérer des vies chaque jour.

Le Seigneur désire modeler des cœurs de pères, des cœurs de mères : des cœurs ouverts, capables de grands élans, généreux dans le don de soi, compatissants en réconfortant les angoisses et fermes pour renforcer les espérances. C’est de cela que le sacerdoce et la vie consacrée ont besoin, aujourd’hui de manière particulière, en des temps marqués par des fragilités et des souffrances dues aussi à la pandémie, qui a suscité des incertitudes et des peurs concernant l’avenir et le sens même de la vie. Saint Joseph vient à notre rencontre avec sa douceur, comme un saint de la porte d’à côté ; en même temps, son témoignage fort peut nous orienter sur le chemin. »

Si vous souhaitez lire le message en entier :

Mise en avant

PÈLERINAGE DIOCÉSAIN A LOURDES

Du lundi 23 août 2021 au vendredi 27 août 2021

Pour une bonne organisation, il est conseillé de ne pas attendre la date limite des inscriptions,  jeudi 22 Juillet. 
 

Renseignements et Inscriptions
Secrétariat du Pèlerinage de Lourdes : Presbytère- 04420 Le Brusquet- 06.60.41.68.46
Ou Vendredi : 10h à 12h et de 14h à 16h – 5 Rue Aubin – 04000 Digne-les-Bains- 06.14.50.60.80  

pour vous renseigner : http://www.pelerinagesdigne.fr/lourdes/pelerinage_diocesain_a_lourdes-26039

Inscription en ligne
https://voyages.pelemobil.com/tour/51991d9a-9aa3-46dd-8c0c-27ad0b36e0d7

Des feuillets d’inscriptions sont disponibles à la paroisse.

Mise en avant

DIMANCHE DE LA MISÉRICORDE, 11 avril 2021

Les églises de Banon et de St Étienne ont vécu deux évènements différents et néanmoins festifs en ce jour de la Miséricorde Divine.

L’église de Banon a accueilli la statue de la Vierge à l’enfant qui se trouvait depuis 50 ans dans la cour du presbytère. Comme des travaux importants sont prévus dans le mur de soutènement du parvis de l’église, cette statue devait être déplacée. Elle est maintenant à l’abri à coté du tabernacle de l’église.

A Saint Etienne ce sont deux charmants garçons qui se sont vus remettre leur aube de servant d’autel et qui ont été bénis par le père Barthélémy.

Filéas et Jonas Lambert seront fidèles au poste et nous prions déjà pour eux !

Nous pouvons reprendre la prière de sainte Faustine, apôtre de la Miséricorde Divine.

 « Je désire me transformer toute entière en Ta miséricorde 
 et être ainsi un vivant reflet de Toi,
 ô Seigneur ; que le plus grand des attributs divins, Ton insondable miséricorde,
 passe par mon âme et mon cœur sur le prochain.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes yeux soient miséricordieux,
 pour que je ne soupçonne et ne juge jamais d’après les apparences extérieures,
 mais que je discerne la beauté dans l’âme de mon prochain et lui vienne en aide.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mon oreille soit miséricordieuse,
 afin que je me penche sur les besoins de mon prochain
 et ne reste pas indifférente à ses douleurs ni à ses plaintes.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que ma langue soit miséricordieuse,
 afin que je ne dise jamais de mal de mon prochain,
 mais que j’aie pour chacun une parole de consolation et de pardon.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes mains soient miséricordieuses 
 et remplies de bonnes actions, afin que je sache faire du bien à mon prochain
 et prendre sur moi les tâches les plus lourdes et les plus déplaisantes.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mes pieds soient miséricordieux,
 pour me hâter au secours de mon prochain, en dominant ma propre fatigue et ma lassitude. Mon véritable repos est dans le service rendu à mon prochain.
  
 Aide-moi, Seigneur, pour que mon cœur soit miséricordieux,
 afin que je ressente moi-même les souffrances de mon prochain.
 Je ne refuserai mon cœur à personne.
 Je fréquenterai sincèrement même ceux qui, je le sais, vont abuser de ma bonté,
 et moi, je m’enfermerai dans le Cœur très miséricordieux de Jésus.
  
 Je tairai mes propres souffrances.
 Que Ta miséricorde repose en moi, ô mon Seigneur.
  
 Ô mon Jésus, transforme-moi en Toi, car Tu peux tout.
 Ô mon Dieu caché dans ce grand et Divin Sacrement !
 Jésus, soyez avec moi à chaque moment !
 Et mon cœur sera tranquillisé. Ainsi soit-il. » 

Mise en avant

JOUR DE PÂQUES !

VIGILES PASCALES 2021, en format adapté !

Puisque la situation sanitaire ne nous a pas permis de vivre les Vigiles pascales le samedi soir, le secteur paroissial de la montagne de Lure les a vécues tôt le dimanche matin ! Et c’est avec le feu et la lumière que la célébration a commencé , pour se terminer dans la Joie de la Résurrection du Christ !

Mise en avant

SURPRISE pour le père Barthélémy !

Les paroissiens ont décidé de soutenir le père Barthélémy en lui offrant de quoi aller en Cote d’Ivoire retrouver sa famille. Il a été très heureux et ému de ces marques d’attachement, d’ailleurs il le dit lui-même :

Chers frères et sœurs, je voudrais du fond du cœur vous dire merci. S’il y avait un autre mot plus grand que ce mot MERCI, je l’aurais cité. Merci et encore merci pour votre bienveillance à mon égard.

Je ne peux que prier le Seigneur qu’Il vous inonde toujours de sa bénédiction.

Chaque fois que vous entendrez les cloches sonner, sachez que c’est moi qui vous remercie et qui prie pour vous et vos familles. Que Dieu vous protège et préserve de tout mal.

Retrouvez les photos prises au moment de la remise de la surprise

A Banon :

A Saint Étienne les Orgues :

Mise en avant

CARÊME 2021

ENTRONS EN CARÊME AVEC LE PAPE FRANÇOIS

« Je recommande ce qui suit comme le meilleur Jeûne pendant ce Carême : Jeûnez de mots offensants et transmettez seulement des mots doux et tendres. Jeûnez d’insatisfaction, d’ingratitude et remplissez-vous de gratitude. Jeûnez de colère et remplissez-vous de douceur et de patience. Jeûnez de pessimisme et soyez optimiste. Jeûnez de soucis et ayez confiance en Dieu. Jeûnez de lamentations et prenez plaisir aux choses simples de la vie. Jeûnez de stress et remplissez-vous de prière. Jeûnez de tristesse et d’amertume, et remplissez votre cœur de joie. Jeûnez d’égoïsme, et équipez-vous de compassion pour les autres. Jeûnez d’impiété et de vengeance, et soyez remplis d’actes de réconciliation et de pardon.
Jeûnez de mots et équipez-vous de silence et de la disponibilité à écouter les autres. Si nous pratiquons tous ce style de jeûne, notre quotidien sera rempli de paix, de joie, de confiance les uns dans les autres et de vie. Ainsi soit-il. » Pape François

Mise en avant

Petites fraternités autour de la Parole de Dieu

Monseigneur nous propose d’expérimenter deux principes : la Parole de Dieu accueillie et méditée, et la vie fraternelle en acte. La Parole de Dieu, accompagnée par une belle vie fraternelle, va nous faire expérimenter la Joie de vivre ensemble, la tendresse et la proximité de Dieu, et ils vont élever notre vie vers Lui …

 Il s’agit de reprendre et développer les fraternités initiées il y a 4 ans ou de s’y mettre ! La situation sanitaire nous pousse à rejoindre l’essentiel (la Parole de Dieu, toujours disponible) et la vie fraternelle (lutter contre la solitude). En temps de crise il faut repartir de Dieu !
Fraternités, cela sous-entend : joie, rencontre et échanges (même en visio ou au téléphone !), … et joie partagée de nous savoir aimés ! Et ceci avec ma famille, mon conjoint, mes amis, mes voisins, ma paroisse… là où je suis !
Et si c’était là que le Seigneur nous attendait en 2021 ? Là où nous pourrions tant Le découvrir que faire grandir la vie fraternelle ? Là que notre mission de baptisé-confirmé trouverait un lieu pour porter beaucoup de fruits ? Là où avec le Seigneur nous pourrions changer le monde…

Pour tout savoir sur ce que Monseigneur Jean-Philippe Nault nous propose :

Mise en avant

Lois de Bioéthique – Prier et jeûner pour le respect de la personne humaine –

vendredis 15 – 22 – 29 janvier, et 5 février 2021

Le projet de loi relatif à la bioéthique sera débattu en seconde lecture au Sénat au début de l’année 2021.

Aujourd’hui les techniques biomédicales peuvent s’immiscer là où s’origine la vie humaine dès l’émergence de la toute première cellule après la fécondation, mais l’oubli de la transcendance en chaque être humain rend périlleuse la bioéthique.

C’est pourquoi, encouragés par les évêques de France, les membres du Groupe bioéthique de la Conférence des Évêques de France proposent quatre journées de prière et de jeûne en janvier-février 2021, afin que les yeux de tous –les nôtres et ceux d’autrui– s’ouvrent et sachent discerner la dignité inouïe de toute créature humaine.

Le Groupe bioéthique de la CEF propose 4 vendredis de jeûne et de prière les 15 – 22 – 29 janvier, et 5 février. Retrouvez l’intégralité du document ci-dessous.

1 proposition de prière pour chaque vendredi :

Mise en avant

Vivons l’Avent 2020 ! Partageons les crèches de nos maisons !

Françoise inaugure cette nouvelle rubrique, voilà les photos de sa crèche

La crèche chez Régis et Geneviève, avec leur petits-enfants

Allons chez Betty et Alain :

Petite visite chez Guy et Marie-Lyne :

Voici la crèche de Marie-Sabine et ses enfants :

Et ils ont même préparé une couronne de l’Avent !

Marie-Sabine

Et c’est maintenant au tour de Martine et Richard de nous présenter leur crèche …et leur sapin !

Et Élisabeth et Gérard nous envoient leur crèche :

Elisabeth et Gérard

Et celle de Nadine

Nadine

La ribambelle jolie des crèches de nos maisons continue … Voici celle de Monique !

Très jolie Nativité d’Isabelle

Et voilà une crèche envoyée par Marie Josée et Odile, fabriquée par leur papa avec des outils …Occasion de prier pour lui !

monsieur Joubert

La crèche de sœur Grace

Mise en avant

Christine et Vincent GERAUD

Leur CD personnel est disponible !

Quelle belle idée de cadeau !

Notre diocèse a des talents, à nous de les faire fructifier ! Christine et Vincent Géraud, animateurs en Pastorale des Jeunes pour le doyenné de Forcalquier, nous présentent leur premier CD, un vrai cadeau pour chacun de nous : un CD de chants d’assemblée puisés au cœur de la Parole de Dieu.

Cet album est le fruit de douze années de travail en pastorale et de nombreuses animations de messes paroissiales et de temps forts diocésains. Il est l’occasion de partager des chants composés par Christine qui peuvent contribuer à renouveler le répertoire pour les différents temps liturgiques, et autres circonstances, ainsi qu’à nourrir la prière personnelle, spécialement dans cette période.
D’inspiration très biblique, ces chants pourront être au service de l’enthousiasme dans la louange et de la profondeur dans la prière autant pour des assemblées occasionnelles que régulières, à une ou plusieurs voix.
Voix et piano : Christine Géraud/ Voix et percussion : Vincent Géraud

– Veillez et priez (Avent)
– Église, lève-toi (Avent)
– Tous les anges chantent (Noël)
– Un enfant nous est né (Noël)
– Soyez miséricordieux (Carême)
– C’est la Croix (Carême)
– Éveille-toi (Pâques)

– Il a vaincu la mort (Pâques)
– Un esprit de force (Pentecôte)
– Joie pour les cœurs (Temps Ordinaire)
– Me voici, envoie-moi (Temps Ordinaire)
– Hymne de la Toussaint
– Amoris Laetitia (Mariage)

Pour écouter quelques extraits : http://www.exultet.net/eshop/pages-product_music_info/product-11440/eglise-leve-toi.html

et un titre entier !

Mise en avant

MÉDITATION DE L’ÉVANGILE

Mercredi 16 décembre, selon saint Luc 7, 18b-23, Père Gottlieb

Jean-Baptiste du fond de sa prison envoie deux de ses disciples demander à Jésus : es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ?

Jean-Baptiste avait prêché un baptême de pénitence invitant à la conversion pour accueillir celui dont il n’était que le précurseur. Un jour voyant Jésus venir vers lui, il avait dit à ses disciples : voici l’agneau de Dieu. La prédication de Jean-Baptiste était rude, exigeante : voici que la cognée est à la racine des arbres…. Jean-Baptiste savait au fond de lui-même que Jésus était le messie. Mais comme Marie et Joseph au temple de Jérusalem, le mystère de Jésus lui demeurait obscur. Sans doute attendait-il une manifestation éclatante, foudroyante du messie venant faire œuvre de justice et peut-être apporter la libération politique du pays. Aussi, il se pose des questions sur Jésus et son action. Jésus ne va pas aller tout à fait dans le sens de Jean-Baptiste mais il va  manifester la tendresse miséricordieuse de Dieu par ses actes. Il vient au-devant des aveugles, des boiteux, des lépreux, des sourds, des morts, des pauvres. Jésus se présente comme le messie annoncé par Isaïe, ce messie qui est Dieu et le seul sauveur de tous les hommes. Jésus libère tous ces gens qui vivent à la périphérie, comme le dit le pape Francois, faisant écho au cardinal Balthasar, ces gens qui ne sont pas considérés, ni aimés. Il vient leur donner l’espérance. Il ne vient pas châtier mais libérer, pardonner, guérir et donner la vie en abondance la vie éternelle de Dieu.

21 siècles après la première venue de Jésus le messie toujours présent parmi nous et qui reviendra à la fin des temps, nous sommes peut-être tentés de nous demander : est-ce vraiment lui le sauveur du monde ? En effet le monde dans son ensemble est dominé par l’injustice, le mensonge, la violence, la haine, le matérialisme effréné, l’amour de l’argent, la consommation, le mépris de la vie humaine. Le monde tient encore grâce à Dieu et à ceux qui croient à l’amour. S’il nous arrive de nous poser la question de Jean-Baptiste, il existe une seule réponse celle de Pierre dans st Jean : à qui irions-nous Seigneur tu as les paroles de la vie éternelle ? Si le mal est grand, profond et augmente de jour en jour on serait tenté de céder au pessimisme et au découragement. Il n’en est rien, au contraire, car le mal qui nous entoure et qui est aussi en nous est une invitation à l’espérance. En effet st Paul nous a dit dans l’épître aux romains : là où le péché a abondé, la grâce a surabondé.

Rendons grâce à Dieu, ne nous contentons pas de pensées, de mots, et de discours, mais agissons en disciples missionnaires à la suite du Christ pour aller vers les petits, les humbles, les méprisés de notre terre. Jésus veut s’approcher d’eux à travers nous, car il est avec nous jusqu’à la fin des temps.

Père Maurice Gottlieb

MARDI 15/12/2020, Matthieu 21,28-32 par le père Joseph NKONGOLO, Curé du secteur paroissial d’Oraison

Bien-aimés dans le Seigneur, Nous voici Mardi de la troisième semaine de l’avent. …. Les jours avancent et la fête approche.                                                           Que les trois bougies illuminent nos cœurs et nous préparent à accueillir le verbe de Dieu.                                    

Jésus, se trouvant à la fin de son ministère public, pouvait se permettre une sorte d’évaluation, ou même un certain jugement sur les attitudes de ses différents interlocuteurs parmi lesquels : les prêtres, les anciens du peuple, les publicains et même les prostituées.

Pour prononcer son jugement, Jésus se sert d’une parabole et place devant ses interlocuteurs l’image de fils ainé et celle du cadet. Par les attitudes qu’il attribue à l’un et l’autre de deux fils, Jésus énonce son critère de jugement, à savoir : ‘’L’enfant qui dit non à son père, puis s’exécute, vaut mieux que celui qui dit oui, mais n’obéit pas’’ car, l’homme digne de ce nom se juge à ses actes, et non à ses intentions qui, du reste, sont changeantes.

Et selon ce critère, dit Jésus aux prêtres et aux anciens du peuple, ‘’les publicains et les prostituées vous précèdent dans le Royaume de Dieu’’. L’emploi du temps présent, par Jésus, précise que : Dès aujourd’hui, par leur repentir, ces publicains et prostituées incarnent à votre place le peuple nouveau que Dieu fera éclore en royaume éternel.

Découvrons, entre les lignes, que la parole de Dieu est la semence du Royaume, et le cœur de l’homme, une terre appelée à accueillir cette semence pour la faire fructifier en vie éternelle. Apprenons, en vérité, que la foi est une adhésion de cœur qui nous change, nous rend dynamique et nous ouvre à vivre personnellement l’expérience de la rencontre. En effet, croire, c’est vivre dans l’imitation de Jésus.

Que la grâce nous soit donnée de la part de Dieu notre Père.

Joseph NKONGOLO                                                                                                                            

Lundi 14 décembre, Matthieu 21,23-27, par le père Norbert Ggnama, vicaire à Riez

« Il n’y a de pire aveugle que celui qui refuse de voir », dit un adage.

Dieu est Dieu et rien ni au ciel ni sur terre ni sous la mer ne saurait se comparer à lui. Il est au-dessus de tout, Tout-Puissant, omnipotent, omniscient, éternellement souverain. Il jouit et agit en toute  autonomie dans sa transcendance et dans son immanence. Il a tout crée et tout soumis à son Fils, bien-aimé, Jésus Christ, son image invisible, et à qui il a donné aussi tout pouvoir ; « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre » (Mt28,16-20).

Jésus accomplit donc la volonté de son Père dans tous ses actes, parce que le Père aime le Fils et lui montre tout ce qu’il doit faire. Et parce que le Fils aime le Père, il ne fait pas sa volonté mais la volonté de Celui qui l’a envoyé (Jn6,38). 

Ainsi, la vie de Jésus, sa manière d’agir exceptionnelle, ses miracles époustouflants, ses prises de paroles éloquentes, la manière intelligente et astucieuse de répondre aux questions pièges, faisaient de lui un homme en qui habitait, certainement, toute la plénitude de la divinité. Ses activités désarmaient et déconcertaient ses interlocuteurs si bien qu’ils étaient, finalement, jaloux de son succès, de sa renommée et de son rayonnement. « On était tellement frappé par sa doctrine; car il enseignait comme ayant toute autorité,et non pas comme les scribes » (Mc1,22).,qu’on n’en revenait pas tout simplement.

Alors les Grands Prêtres et les anciens, rongés par l’envie et la haine tentent d’anéantir ce Jésus, cet homme aux qualités humaines et spirituelles éblouissantes. Ils lui posent une question insidieuse, à laquelle Jésus répond subtilement en les revoyant à l’évidence de ce qui est évident. On ne demande pas au soleil par quelle autorité il éclaire la planète terre ! C’est dans sa nature même  de diffuser les rayons de lumière et de chaleur indispensables à la vie sur terre. Inutile de chercher de midi à quatorze heures d’où viendrait l’autorité de Jésus. Elle est dans son être même.

Pour entrevoir l’autorité convaincante de Jésus, il faut tout simplement avoir la foi, c’est-à-dire accepter que son autorité vient de lui-même. Autrement si elle est conçue et perçue comme venant d’un homme politique ou religieux, ce serait une sorte d’humanisme sous forme de religion.

Armons-nous de foi pour accueillir, en ce temps de l’Avent, Jésus qui vient « Maranatha » faire chemin avec tous ses frères et sœurs en humanité. IL vient parcourir le chemin des personnes frappées par la pauvreté, atteintes par les déceptions, les échecs, les souffrances, les maladies, les doutes et toutes sortes de questions vitales. IL vient faire corps avec tous ceux et celles qui sont laissés pour compte et qui le désirent.

C’est en cela que consiste la Bonne Nouvelle de Noël, Dieu avec nous, Emmanuel, dans toutes nos situations de joie comme de peine.

Chacun ou chacune est alors invité à se faire proche de l’autre pour vivre la fraternité universelle et donner sens à Noël. « Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde » (Mt5,7). Partout où vivent les hommes et les femmes, l’Église est invitée à les rejoindre pour leur apporter le Christ, la joie de l’Évangile. C’est ça NOËL.

P.Norbert Gnama.

Dimanche 13 décembre, saint Jean, par Père Paul Marie de MAUROY, prieur de la communauté Saint Jean à Châteaufort,

En ce troisième dimanche du temps de l’Avent, l’Église nous invite à nous réjouir et pour nous y aider, nous donne cet Évangile de St Jean. Jean annonce solennellement Jean Baptiste comme témoin de la Lumière et que voyons-nous ?….. Lire la suite….

Samedi 12 décembre, par Père Hébert TRUJILLO, vicaire à Vinon

Notre-Dame de Guadaloupé . Voici les mots que l’histoire rapporte, tels que Marie les a dits à Juan Diego : « Je souhaite vivement qu’une petite maison soit construite pour montrer mon fils et le donner à tous les hommes qui feront appel à moi ».Lire la suite ….

vendredi 11 décembre 2020 ,St Matthieu 11,16-19 par le père P. Urbain Rakotosoa, Couvent St Jean de Matha, Faucon de Barcelonnette

« Mais la Sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu’elle fait ». Lire la Suite ..

jeudi 10 décembre 2020, saint Matthieu : 11, 11-15  par le Père Jean-Pierre Njoli, curé du secteur du Largue (Reillanne, Céreste)

L’évangile d’aujourd’hui nous parle surtout de Jean le Baptiste, le précurseur, celui qui est venu préparer la venue de Jésus. Jésus parle de lui à la foule. Que lui dit-il à son sujet ? … Lire la suite ….

Mercredi 9 décembre, saint Matthieu 11, 28-30, par Frère Matthieu, ermite à Mane.

Il n’y a que dans l’intimité de l’amour que nous pouvons recevoir et accueillir une confidence… C’est véritablement un secret que le Maître a soif de communiquer personnellement à chacun d’entre nous, tant Il sait dans son amour de compassion, que le cœur de l’homme est compliqué et malade !…Lire la suite …

Mardi 8 décembre 2020, saint Luc 1, 26-38, par le père Yves Clouet d’Orval

« Je vous salue Marie, pleine de grâce … » Cette prière mariale que nous récitons bien souvent reprend les mots que l’ange Gabriel adressait à Marie dans le passage de l’évangile choisi pour cette solennité de la Conception immaculée de Marie…. Lire la suite …

Lundi 7 décembre 2020, évangile selon saint Luc, par « un moine »

Le Seigneur va venir, Il « Advient ». Isaïe nous annonce sa venue : « Il vient, Lui-même, et va nous sauver ». Lire la suite ….

Dimanche 6 décembre 2020, Évangile de Jésus Christ selon saint Marc, par Matej Dragoner, responsable diocésain de la pastorale des jeunes.

Dans les lectures d’aujourd’hui, nous pouvons entendre des prophètes qui nous appellent à changer nos vies pour préparer nos cœurs au Seigneur. Mon esprit et mon cœur se sont arrêtés sur le verset du psaume : « Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut. » Lire la suite …

Samedi 5 décembre, Saint Matthieu (9, 35—10, 1.5a.6-8), par le père Jean Lumbala, curé de Seyne les Alpes

«La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux.»

          Dans cet extrait de l’évangile, Matthieu nous présente d’abord la mission de Jésus qui enseigne le Royaume et guérit les malades; ensuite la grande mission des Douze apôtres, et cette mission est confiée à tous les baptisés. Car l’urgence missionnaire incombe à tous les baptisés «disciples-missionnaires».…Lire la suite ….

Vendredi 4 décembre 2020, évangile selon saint Matthieu, par Père Bernard-Marie Geffroy

Deux aveugles ! Pourquoi deux ? Pour grandir, nous avons besoin d’un vis-à-vis, c’est un premier temps. Le deuxième temps est le temps du dépassement du deux vers le trois. Pour les deux aveugles, le dépassement, le Tiers, c’est le Christ. La rencontre avec Lui les révèlera à eux-mêmes…. Lire la suite ….

Jeudi 3 décembre, saint Matthieu 7, 21.24-27, par le père Stéphane Ligier, curé du secteur de Riez

          As-tu remarqué que les deux maisons subissent exactement les mêmes intempéries ? La première n’est donc pas en brique et ciment et la seconde n’est pas construite en paille ou en bois. Jésus n’évoque donc pas le conte pour enfant du XIXème s…. Lire la suite …

Mercredi 2 décembre 2020, Saint Matthieu 15,29-37. Père André Ardouin, abbé de Ganagobie

Ce second récit de la multiplication des pains chez saint Matthieu est proche d’une célébration eucharistique. On y retrouve les quatre verbes essentiels liés à la fraction du pain : prendre, rendre grâce, rompre et donner. …Lire la suite …

Mardi 1er décembre 2020, Évangile selon Saint Luc 10, 21-24 par Bernard Dubrulle, diacre permanent à Barcelonnette

Il y a eu confinement puis déconfinement, puis reconfinement, à quand le déconfinement et ainsi de suite… ? Lire la suite ….

Lundi 30 Novembre 2020 (St André, apôtre), Mt 4, 18-22 par Père Wojciech PLEWCZYNSKI, prêtre à la retraite à Jausiers                                                            

    L’Évangile raconte l’appel des premiers Apôtres. Quatre pêcheurs travaillent sur le lac de Tibériade. L’un d’entre eux, André, jette les filets à la mer. Du rivage, Jésus les appelle à devenir ses disciples. Jésus a voulu appeler, dès le début, des Apôtres, pour les associer à son œuvre de salut….Lire la suite …

Dimanche 29 novembre 2020, Saint Marc (13, 33-37), par le père Jacques Rigaud, curé d’Annot
 

Les Chinois commencent en février, nos frères et sœurs Juifs avec Roshashana, je veux parler d’une fête ou célébration pour commencer la nouvelle année. On pourrait dire que pour nous chrétiens l’année ne commence pas le 1er janvier mais le premier jour de l’Avent parce ce jour-là c’est le début de notre année liturgique que nous vivrons le 29 novembre….. Lire la suite …

MÉDITATION SUR LES TEXTES DU SAMEDI 28 NOVEMBRE (Apocalypse de St Jean, 22,1-7) et St Luc 21, 34-36, PAR LE PÈRE SAMUEL MELEDI  vicaire à ANNOT .

Chers frères et sœurs bien aimés dans le Seigneur, Loué soit Christ !

Les lectures de ce jour nous situent quelque peu déjà dans la réalité de la fin des temps, comme les textes nous la présentent en chaque fin d’année liturgique. … Lire la suite ….

Évangile du 27 novembre 2020; saint Luc 21, 29-33 par le père Benoit-Marie curé de la Motte du Caire

Jésus vient de dire à ses disciples :  » Quand ces évènements commenceront , redressez-vous et relevez la tête , car votre rédemption approche ». Mais comment être sûr qu’il s’agit bien de ces évènements « apocalyptiques » qu’il vient d’annoncer ?.… Lire la suite ….

Évangile du 26/11/2020 : Lc 21, 20-28, par Jean-Hugues Bartet, diacre à Digne

« Il y aura un grand désarroi dans le pays », « sur terre, les nations seront affolées et désemparées ».
Ces textes des temps derniers, qui reviennent chaque année, prennent aujourd’hui une tonalité singulière et nous rejoignent dans notre quotidien où nous faisons face à la pandémie…. Lire la suite …

P.S. Dans la cathédrale Notre-Dame du Bourg, à Digne, on peut voir la fresque de la Résurrection dans la Jérusalem céleste. Les iconographes voient en Marie celle qui nous allaite du lait de la Parole.

MERCREDI 25 NOVEMBRE 2020, Sainte Catherine d’Alexandrie, Luc (Lc 21, 12-19), par le père François Xavier AYISSI, curé des 4-Rives ( Chateaux-Arnoux, st Auban, Volonne, etc..)

« À cause de mon Nom !   Dans ce texte d’évangile, deux tonalités se dégagent : une grave qui peut semer la confusion et le doute ; de celle qu’on n’aimerait jamais entendre et qui nous porte des paroles de persécutions, des souffrances, de la haine et même de mort. Et l’autre, plus réconfortante et rassurante qui nous dit : « ne vous préoccupez pas de votre défense » : je m’en occupe ; peut-on entendre de la part de Jésus. « Pas un cheveu de votre tête ne sera perdu ! » ……Lire la suite ….

Mardi 24 novembre, Lc 21, 5-11, commentaire de Matej Dragoner, responsable diocésain de la Pastorale des Jeunes, (exceptionnellement en remplacement d’un prêtre ou diacre)

Le temple a été construit en l’honneur de Dieu et comme lieu de prière. Il était magnifique dans sa splendeur et tous ceux qui le voyaient ne pouvaient rester indifférents. … Lire la suite ….

LUNDI 23 NOVEMBRE 2020, Luc 21, 1-4, par père Jean-Pierre Ricard, cardinal émérite de Bordeaux, à la retraite dans notre diocèse.

Jésus sait voir. Il lit dans les cœurs. Il remarque que les riches font claironner devant eux leur offrande. De toutes façons, ils ne donnent qu’une partie de leur superflu..….Lire la suite ….

Dimanche 22 novembre, Mathieu 25, 31-46, par le père Fernando PARRADO, vicaire à Manosque

Les choses qui nous sont demandées de faire sont si simples : donner à manger et à boire à ceux qui ont faim et soif ; vêtir ceux qui sont nus ; rendre visite à ceux qui sont malades et en prison. Que nous le réalisions ou non, chaque fois que nous prenons soin spontanément d’un frère ou d’une sœur dans le besoin, c’est Jésus lui-même que nous servons….. Lire la suite …

Samedi 21 novembre 2020, Matthieu 12, 46-50, par François Marot, curé de Barcelonnette

QUI SONT MES FRÈRES, MA SŒUR, MA MÈRE ? 

Certaines attitudes de Jésus, à l’égard de Marie en particulier, sont parfois déroutantes…. Lire la suite …

Vendredi 20 novembre, Luc 19, 45-48, par Michel Ningel, diacre à Digne

Dans les temps qui sont les nôtres, avec l’impossibilité d’avoir accès au Pain de Vie Eucharistique, il nous faut plus que jamais nous rappeler qu’il y a deux tables auxquelles nous pouvons nourrir notre être de Foi ; et les textes de ce jour nous l’évoquent particulièrement…. Lire la suite …

jeudi 19 novembre, luc , par père Barthélémy Zagre, curé du secteur de la Montagne de Lure

Chers frères et sœurs en Christ., bien aimés de Dieu, amis du Christ,

l’Évangile que nous  méditons aujourd’hui nous rapporte les pleurs de Jésus sur Jérusalem.  Jésus qui pleure peut nous paraître étrange. Pourtant cela n’est pas la première fois. …. Lire la suite ….

Mercredi 18 novembre, Luc 19,11-28, par père Christian Vian, prêtre auxiliaire à Digne

Curieuse parole de Dieu que celle d’aujourd’hui où le roi, devant ses ennemis qui refusent qu’Il règne sur eux, dit : « Amenez-les ici et égorgez-les devant moi » et où ce même roi est très attentif aux intérêts de son argent. Ce roi aurait-il oublié ce qu’auparavant il demandait : « Aimez vos ennemis » et « Heureux les pauvres de cœur » ?…. Lire la suite ..

mardi 17 novembre 2020,  Lc 19, 1-10 par le père Fredy ALVARADO, vicaire de la paroisse de Manosque

Zachée est un personnage sympathique pour nous. Si nous l’imaginons, petit de taille, avec sa belle position économique, comme un seigneur avec son âge respectable, un peu gros, des vêtements cossus, le voir retrousser tous ses beaux vêtements et s’accrocher à une branche, pour voir Jésus qui passe, c’est plutôt comique. Lire la suite …

Lundi 16 novembre, Luc 18, 35-43, par père Pierre Mathieu Emmanuel Ndiaye, vicaire à Digne.

Chers frères et sœurs, les textes qui nous sont donnés en méditation en ce jour nous invitent à une confiance absolue entre les mains de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ….. Lire la suite …

Dimanche 15 novembre 2020, saint Matthieu 25, 14-30, par Stéphane Ligier, curé du secteur de Riez

Il semble que les français épargnent énormément et la pandémie a augmenté ce bas de laine. Nous pouvons comprendre ce réflexe qui traduit une peur de l’avenir, de lendemains terribles pour soi-même, pour ses enfants, pour ses proches. Lire la suite …

Samedi 14 novembre, Lc 18, 1-8 par Père Benoit N’GUESSAN curé de Saint-André les Alpes

Face à ce juge inique, ce juge sans justice qui, plus est, ne craint ni Dieu ni ses semblables, la cause de cette veuve semble perdue d’avance. Elle a de multiples raisons de ne pas s’aventurer, de ne pas oser. Mais elle fait fi de la triste image reconnue à cet homme et implore sa mansuétude…. Lire la suite …

Vendredi 13 novembre 2020 Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 17, 26-37) par le père Juan Sebastian Higuerra, vicaire à Chateau-Arnoux

Aujourd’hui la parole de Dieu nous invite à nous mettre en garde pour être prêts le jour où fils de l’homme se révélera, en réveillant en chacun de nous le vrai désir ultime de tous les croyants « être avec Dieu éternellement dans son Royaume » c’est-à-dire être sauvés. Lire la suite ci-dessous ……

jeudi 12 novembre 2020 : Luc 17,20-25, par Bernard Coste, diacre à Barcelonnette

Dans ce passage d’évangile, Jésus répond aux pharisiens qui n’ont de cesse de le questionner plus pour le prendre en défaut que pour être enseigner par lui.  .…Lire la suite ci-dessous …

Mercredi 11 novembre par le père Philippe Michel, prêtre à Aiglun

          Jésus est en marche vers Jérusalem, et comme à son habitude, sur la route Il accueille ceux qui viennent à Lui. ….. Lire la suite ci-dessous :

Mardi 10 novembre, (Lc 17, 7-10) par le père Guillaume Vivicorsi, vicaire à Manosque

          Nous avons tous en tête ces domestiques, ces majordomes et valets qui passent une vie entière au service d’un seigneur, d’un noble ou d’un bourgeois selon les époques…… Lire la suite avec le lien ci-dessous

Lundi 9 novembre 2020, Fête de la dédicace de la Basilique du Latran, méditation du père Alban Jacquemin, vicaire à Forcalquier

Nous fêtons aujourd’hui dans toute l’Église l’anniversaire de la « dédicace », c’est-à-dire de la « consécration » de la cathédrale de Rome, l’Église Saint-Jean de Latran….. Lire la suite ci-dessous …

Dimanche 8 novembre 2020, Matthieu 25, 1-13; par le père Gilbert Marijsse

Est-ce que nos lampes sont allumées ? Choquant, non ? Lire la suite ci-dessous :

Samedi 07 novembre 2020 : Luc 16, 9-14, par Monsieur Renaud de Marin, diacre.

Jésus, nous surprendra toujours ! Lire la suite ci-dessous :

vendredi 6 novembre, Luc 16, 1-8, par le père Christophe Disdier-Chave, curé de Forcalquier et vicaire général

Jésus  ferait-il en ce jour l’éloge de la malhonnêteté? Évidemment, non ! Jésus, ne loue pas la malhonnêteté de ce gérant mais son habileté……. Lire la suite ci-dessous :

Jeudi 5 novembre 2020, (Lc 15, 1-10) par le Père Charles HONORE 

La miséricorde de Dieu est infinie. Et son amour est immense. il n’a pas de plus grand désir que tous soient rassemblés auprès de lui pour vivre de son amour. …….Lire la suite ci dessous :

Mercredi 4 novembre, Luc 14, 25-33, par Monseigneur Nault

« Ainsi donc, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient, ne peut pas être mon disciple. » La finale de l’Évangile d’aujourd’hui ne peut nous laisser indifférent… tout spécialement en ce temps de confinement. Le Seigneur nous veut-il sans aucuns biens ? La radicalité totale est-elle source d’épanouissement ? N’est-ce pas excessif ?…….. Lire la suite en cliquant sur ce lien

Mardi 03 novembre 2020, Lc 14, 15-24 Par le père Thierry Cazes, curé de Manosque.

En ces jours de confinement où il nous est impossible de partager la table avec des amis, Jésus raconte une parabole où de très nombreuses personnes entrent dans une grande salle pour s’attabler dans un irrespect total des mesures barrières. …lire la suite en téléchargeant la méditation ci dessous :

 

Mise en avant

DÉCEMBRE 2020 : L’église de Banon sans sa crèche !

Alpes – Banon : pas de crèche à l’église pour la première fois depuis… 37 ans !

Pour la première fois depuis 1983, la crèche de l’église paroissiale ne se montrera pas

Nous nous en doutions, les circonstances particulières de cette année font que l’équipe habituelle ne fera pas la crèche traditionnelle… Et nous en sommes bien tristes !

Retrouvez l’article de la Provence : https://www.laprovence.com/article/edition-alpes/6195855/pas-de-creche-a-leglise-pour-la-premiere-fois-depuis-37ans.html#xtor=Nonli

Mise en avant

Quête en ligne ! – Novembre 2020

Chers amis,

Quelle que soit l’évolution des conditions d’exercice du culte, le confinement dans lequel nous nous trouvons empêchera nombre d’entre nous de se rendre à des célébrations dans leur église. La quête, de toute manière, comme durant le printemps, va se trouver très réduite. Aussi, le diocèse de Digne met-il à votre disposition ce moyen électronique pour « remplacer » votre offrande habituelle de quête si vous ne pouvez pas vous rendre à la messe. 

Nous sommes si nombreux à faire ce petit don hebdomadaire qu’il représente une proportion importante des ressources de notre Église.

Merci d’avance de continuer dans cette fidélité.

Je vous en remercie de tout cœur : votre générosité nous permettra de poursuivre notre mission auprès de chacun.

Monseigneur Jean-Philippe Nault, évêque de Digne, Riez et Sisteron

Pour aider la paroisse, cliquez sur le lien ci-dessous :https://quete.catholique.fr/?reserved_diocese=DIGNE&reserved_paroisse=SP BANON

Mise en avant

DENIER DU CULTE AUTOMNE 2020

Monseigneur Nault s’adresse à tous

Octobre 2020

L’Église en France, pour vivre et assurer sa mission, n’a pas d’autres ressources que la générosité des fidèles. Elle ne touche aucune subvention.

La situation financière de notre diocèse dans cette période marquée d’incertitudes sanitaires et sociétales est devenue particulièrement critique ; le début d’un nouveau confinement ne vient que souligner cette tendance.

C’est par et grâce à vous que l’Eglise peut assurer un traitement, même modeste, aux prêtres et aux laïcs qui ont la responsabilité d’un service diocésain. C’est aussi grâce à vos dons que peuvent être financées des actions missionnaires afin que la joie et l’audace de l’Evangile puissent continuer à se répandre. 

Habitués de nos églises, vacanciers ou paroissiens d’un jour, votre participation à notre appel de ce jour est un signe fort de votre appartenance à notre communauté.

Des documents  sont disponibles dans les églises.

Si l’Eglise dans les Alpes de Haute Provence peut tant se rendre proche de chacun (e) c’est grâce à vous !

Oui, nous avons besoin de vous… et nous comptons sur vous !

Merci d’avance de tout cœur ! Merci à ceux qui nous aident déjà, et merci à ceux qui vont le faire à partir d’aujourd’hui…

Avec l’assurance de ma prière et de mes sincères remerciements.

+Jean Philippe NAULT

Mise en avant

FRATELLI TUTTI

Le Pape François a signé ce samedi 3 octobre à Assise sa troisième encyclique : Fratelli Tutti, sur la fraternité, et l’amitié sociale.

EN quelques illustrations, comprenez de quoi il s’agit :

En voici un court résumé.
Et voici une vision d’ensemble.
Le texte complet est accessible ICI,  sur le site du Vatican.

Mise en avant

Offrandes, Casuel….

L’Église accompagne et donne sens aux événements de la vie.

Elle assure une présence, un accueil, un accompagnement, tout cela est gratuit comme l’amour de Dieu.

Faire une offrande à l’Église au moment de la célébration d’un baptême, d’un mariage ou de funérailles, c’est aussi entrer dans cette démarche du don.
Il ne s’agit donc pas de payer une messe, le baptême, le mariage ou la célébration de funérailles que l’on a demandé, mais de participer généreusement à la vie de la paroisse.

Par votre don, vous apportez à l’Église le soutien matériel nécessaire pour remplir son service envers vous et envers tous. Soyez-en vivement remerciés.

Ces offrandes sont une aide pour assurer la vie quotidienne des prêtres.

Un montant indicatif est proposé par la Conférence des Évêques de France :

  • Pour la célébration d’une messe : 18 €
  • Pour une Neuvaine : 180 €
  • A l’occasion d’un baptême : à partir de 50€
  • A l’occasion d’un mariage : 200€
  • A l’occasion de funérailles : 170€

Par chèque inscrire « Association diocésaine de Digne /Montagne de Lure  » au titre de bénéficiaire

Mise en avant

14 août 2020 à Banon

Pour fêter l’Assomption de la Vierge Marie, les paroissiens habitant Banon et les villages environnants se sont retrouvés à la très jolie chapelle Notre Dame des Anges, pour vivre une célébration enjouée.

Pour cette belle occasion, la statue de Notre Dame a même été sortie pour un mini pèlerinage.

 La chapelle avec son abside du XIIIème siècle est en forme de croix. Son clocher-mur à une arcade est surmonté d’une Vierge.  Des peintures du XIXème siècle recouvrent la nef, l’abside et le cul de four.  Les murs de la nef portent cinq ex-voto. Le mur de l’arc triomphal est recouvert d’une fresque « adoration de la vierge par Saint Marc et Sainte Claire ». L’autel de l’Immaculée supporte une vierge dorée qui était amenée en procession la nuit du 14 août.

L’entrée de la chapelle Notre Dame des Anges est encadrée par deux statues, Saint Joseph et Sainte Anne.

Elles sont toutes deux supportées par des anges et semblent veiller sur la chapelle, sur les visiteurs, et regarder au loin le village de Banon.

La chapelle Notre Dame des Anges va être l’objet de restauration dans les mois à venir grâce à la commune et à la fondation du patrimoine : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/chapelle-notre-dame-des-anges-a-banon

Mise en avant

Messe du 23 août 2020

Fête votive à Banon

C’est à l’occasion de la fête de Banon que la messe dominicale a été célébrée sur la place du village.

Près de 100 personnes recueillies ont assisté à la célébration de l’Eucharistie présidée par le père Barthélémy. Et de nombreux villageois ont apprécié, de plus loin, ce rappel des fêtes d’autrefois où tous les habitants se retrouvaient pour des messes au centre du village.

le père Barthélémy, qui a remercié la municipalité et le Comité des Fêtes pour avoir permis cette initiative heureuse, a béni les habitants du village, les paroissiens et les touristes de passage.
Mise en avant

Dimanche 9 août 2020

Messe de 11h00 à Saint Etienne les Orgues, célébrée par notre évêque Monseigneur Nault

Les habitants de St Étienne les Orgues et des villages environnants sont venus nombreux, comme les touristes habitués du lieu, pour participer à la messe présidée par Monseigneur Nault, accompagné du père Yves Clouet-d’Orval, habitant du secteur puisque résidant à Fontienne.

A l’issue de la célébration, un verre de l’amitié a permis de nombreux échanges entre les paroissiens et Monseigneur Jean-Philippe Nault, ainsi qu’avec madame le maire de St Étienne les Orgues, madame Patricia Paul présente à la célébration. Ce temps fraternel a aussi été l’occasion de vivre une dimension importante des 5 essentiels de la vie chrétienne (Prière, Charité, Formation, Évangélisation et Fraternité) : la convivialité !

Mise en avant

Institutions aux ministères du Lectorat et de l’Acolytat en vue du diaconat permanent, par Monseigneur Jean-Philippe Nault, de Cyrille Prache

Institutions aux ministères du Lectorat et de l’Acolytat

C’est avec une belle ferveur et une grande joie que la paroisse de la Montagne de Lure a vécu ce dimanche 19 juillet.

C’est dans une église fleurie et joyeuse, rassemblés autour de Monseigneur Nault, que les paroissiens ont prié et chanté à l’occasion de cette belle fête inédite dans le secteur paroissial, soutenus par Martine à la flûte et Marie comme chantre,

Cyrille Prache a été institué à ces deux beaux ministères, entourés de son épouse et de ses enfants, de sa maman et de membres de sa famille, ainsi que de nombreux amis du diocèse de Digne et de diocèses voisins.

Le père Stéphane Ligier, accompagnateur du comité de discernement du diaconat permanent a présenté Cyrille Prache en mettant en lumière toute la dimension ecclésiale de l’assistance présente à cette célébration: communauté paroissiale, prêtre du secteur et doyen de Forcalquier, représentants de services diocésains, diacres de la Province, et enfin notre évêque.

La remise par Mgr Nault du Lectionnaire -apporté en procession par Carole et Marie, épouse et fille de Cyrille- et de la patène et du calice -apportés par Guillaume et Ludovic les fils de Cyrille- ont été les gestes symboliques de cette célébration qui s’est poursuivie dans la cour du presbytère pour un apéritif-repas à l’image de la communauté de la Montagne de Lure : GÉNÉREUX !

Le rendez-vous suivant-s’il a lieu- sera probablement l’année prochaine, et il s’agira de l’ordination diaconale de Cyrille Prache.